Musique/ Sortie d’album : Les Djiz, Chantres de l’Eternel, signent leur retour avec ‘’Consécration’’.

Par Morrys Ouayou-Afriquematin.net

Ils sont de retour. Ils redonnent de la voix. Comme on les aime. Les Djiz, ‘’les dieux de l’accapela’’, après la parution de leur livre  ‘’Les Djiz, une Histoire’’, viennent de mettre sur le marché du disque leur 5ème album, en France où ils résident depuis quelques années. L’album sera disponible en Côte d’ivoire le 05 Mars 2020. ‘’Consécration’’, cette compilation de sept (07) œuvres entièrement dédiées à Dieu, confirme la reconversion d’Alain Ricard-Elvis Dago Dakouri dit Djidjignou (lead vocal) et Olivier Djahi Dakouri alias Nanégnon (seconde voix). Les Djiz se sont confié à Afriquematin.net. Entretien.

Bonjour, pourriez-vous vous présenter aux lecteurs du journal leader en ligne Afriquemetin.net ? Qui sont les DJIZ ?

Les Djiz (Alain Dakouri et Olivier Djahi dit David) sont deux jeunes Ivoiriens natifs de la région du Lôh-Djiboua (Centre-Ouest de la Côte d’Ivoire), précisément de Lakota. Autrefois artistes chanteurs, désormais chantres de l’Éternel par la volonté de Dieu.

D’où vous est venu ce grand amour pour la chanson?

Nous dirons aux lecteurs que l’amour de la chanson ne nous est pas venu, nous sommes nés avec la chanson ; donc c’est inné.

Le mercredi 15 Mars 2000, vous sortiez votre tout premier album ‘’Gnézé’’. Comment a-t-il été accueilli par les Ivoiriens?

 « Gnézé », notre premier album, a été bien accueilli. Et c’était pour nous l’occasion de prouver à nos parents que notre décision était prise. La sortie de « Gnézé » leur a permis de comprendre que nous ne ferions plus marche arrière pour revenir sur les bancs de l’école. Même si notre objectif avec « Gnézé » n’était pas forcément de faire plaisir à un quelconque public, cependant, tous sont tombés sous le charme et la beauté sublime de nos voix. L’album ‘’Gnézé’’ est la clé qui nous a ouvert la porte du trésor.

 Après quatre albums, ‘’Gnézé’’ en 2000, ‘’Tout se paie ici bas’’ en 2002, ‘’Guide-nous’’ en 2006, et le ‘’Baptême’’ en Mai 2009, vous vous retrouvez en France. Comment êtes-vous arrivés à vous imposer dans le Gotha de la musique ivoirienne en France?

C’est par le travail. Et surtout la qualité du travail. Parce que partout où l’on nous invitait, cela ne se faisait pas par accointance ou parce qu’on était les plus beaux, mais plutôt pour notre savoir-faire. Nous avons appris très tôt à respecter nos devanciers, et notre public. Ce sont là des facteurs qui nous ont toujours été bénéfiques.

 En 2019, Les Djiz-Ecrivains se révèlent au grand public avec la parution du livre ‘’Les Djiz, une Histoire’’, une autobiographie. Parlez-nous-en.

L’histoire de « Les Djiz, une Histoire », ne date pas de l’époque de l’arrivée des Djiz en France en 2013. En effet, nous avons estimé que l’histoire devrait se raconter par celui qui l’a vécue. C’est alors que nous avons décidé de raconter la nôtre, et comme on le dit : Les paroles s’envolent, mais l’écrit reste. Pour ne donc pas que notre histoire s’envole dans les paroles, nous l’avons alors mise sur un support écrit, d’où le livre « Les Djiz, une histoire ». Une autobiographie d’au moins 196 pages qui retrace notre tendre enfance, notre parcours, en évoquant nos peines, nos joies et nos moments de galère pendant notre jeune carrière. Cet ouvrage est un bréviaire, un nid de courage, d’audace, de foi et de détermination qui sera forcément un stimulant pour tout jeune qui a envie de gagner sa vie à travers tous moyens légaux.

En 2018-2019, votre actualité a été fort dominée par votre conversion au Christianisme. Vous êtes désormais les Djiz, ou Les Djiz, Chantres de l’Eternel ? Et pour confirmer votre appel à servir Dieu, votre 5ème album, ‘’Consécration’’, sorti en France il y a quelques semaines, et qui sera disponible en Côte d’ivoire le jeudi 05 Mars 2020 est entièrement dédié à l’Eternel. Pourrait-on dire que Les Djiz relancent ainsi leur carrière avec ‘’Consécration’’ ?

 Rectificatif. Notre rencontre avec le Seigneur s’est faite en 1997, alors que nous étions encore lycéens. Des révélations de la part de plusieurs hommes de Dieu guidés par le Saint Esprit, faisaient état de ce que nous serions un jour au service de Dieu par le son de nos voix. Ce n’est donc pas un hasard. Nous n’avons pas été convertis en 2018-2019. Il faut juste comprendre que le seigneur fait chaque chose en son temps, comme le dit Ecclésiaste 3 :1-2. Nous croyons que c’est aujourd’hui le temps de servir notre Seigneur à travers nos voix comme il nous l’avait prédit. On ne peut relancer que ce qui était stoppé, et on ne pense pas que ce soit le cas de notre carrière. Nous voulons pour preuve, vous citer quelques productions de 2012 à 2019 avant « Consécration » : Ode au combattant, Réfugiés, Lakota, un feat avec Gadji Céli et bien d’autres artistes… pour ne citer que ces titres. Aujourd’hui, le groupe Djiz, suit par la volonté de Dieu, le chemin du ministère de chantre.

Avec la sortie de cet album, quels sont les objectifs que vous vous fixez? Les Djiz ont-ils d’autres projets ? A quand la dédicace de ‘’Consécration’’ ?

 Je voudrais commencer par préciser que l’album est disponible sur toutes les plateformes de téléchargement légal. Tout mélomane peut donc se le procurer partout dans le monde.

En tant que chantres de l’Éternel, nous ne parlerons pas de nos objectifs, parce que nous ne sommes que des instruments entre les mains de Dieu. Nous suivons donc ses directives. Nous parlions tantôt de révélations de la part du Seigneur, nous pouvons donc vous affirmer, que ces révélations parlaient également des projets de concerts d’évangélisation, de délivrance, de guérison et de soutien aux veuves et aux orphelins etc. Pour la dédicace de « Consécration », nous vous reviendrons le moment venu.

Votre message de fin. Un message de paix pour la Côte d’ivoire, certainement.

D’abord à tout le grand peuple du Lôh-Djiboua, nous venons ainsi imposer la paix, l’unité avec ‘’Consécration’’. Que nos parents, nos frères et sœurs s’entendent, se supportent, se pardonnent, et restent solidaires les uns des autres. Pour ensemble bâtir notre si belle région.

Ensuite, que Dieu bénisse notre chère patrie, qu’il permette que les Ivoiriens et les Ivoiriennes ainsi que les habitants de la Côte d’Ivoire, l’acceptent comme leur Seigneur et sauveur personnel. Car, il n’y a que lui, et lui seul qui pourra véritablement donner la paix, la vraie à ce beau pays. C’est le message que nous envoyons à tous les Ivoiriens à travers ‘’Consécration’’.

A très bientôt !

Je vous remercie pour cette interview passionnante. Au plaisir de déguster ‘’Consécration’’.

 

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook