Musique: Kena Emma, la créatrice du rythme ‘’Zêzê’’, signe son retour.

Par Morrys Ouayou- Afriquematin.net

Elle est originaire de Saïoua, centre-ouest de la Côte d’ivoire. Cette contrée qui a donné à la Côte d’Ivoire de grands noms de la musique ivoirienne. Kena Emma, l’étoile brillante de “Yocolo”, revient en force sur la scène après 29 années d’absence.

Le Zêzê, comme une maladie contagieuse

A l’âge de 4 ans, Kena Emma danse le Glê (Masque). Elle fréquente l’école primaire de son village. A 8 ans, elle chante et danse. Sa célébrité dépasse les frontières de son village, de sa région. Avec son grand frère à peine âgé de 10 ans, et déjà meilleur percussionniste de la région, elle forme un duo. Encore très jeunes, les plus grands refusent qu’ils jouent à leurs côtés lors des manifestations sportives et culturelles. Personne ne croit en eux. Personne ne s’intéresse à eux. Kena Emma a 15 ans. Elle croit dur comme fer en ce qu’elle fait. Elle ne baisse pas les bras. En 1979, à force d’insister, de persévérer, tous ont fini par tomber sous le charme de ce nouveau rythme, de cette grande voix et de ces pas de danses qui sortent de l’ordinaire. Quand un enfant naît, on lui donne un nom ; mais un nom qui marque, qui a un sens et qui fait son histoire. Et Kena Emma n’a pas hésité à baptiser sa nouvelle trouvaille “Zêzê₺. Qui veut dire en Bhété “fine pluie₺. Parce que la fine pluie qu’on ne considère pas finit toujours par nous mouiller. Quelle sagesse ! Quelle grandeur ! Quelle vision ! Pour dire que ces gamins avec leur “Zêzê₺ longtemps repoussés, ignorés, ont fini par mouiller, pénétrer, et même bercer tous les cœurs. Comme une maladie contagieuse qui ravage tout un peuple, le “Zêzê₺ a vite embrasé toute la région du grand-ouest de la Côte d’ivoire avant de se transporter en Europe. Tous les villages, les campements et même les hameaux les plus reculés n’ont pu échapper à la violente fièvre du “Zêzê₺.

Kena Emma et son 1er album

Nous sommes en 1990. Kena Emma part en France et y réalise son tout premier album “Zouzou₺, une compilation de six titres aux couleurs du “Zêzê₺, avec Wédji Ped. “Zouzou₺, c’est l’étoile brillante. Et l’étoile brillante de Yocolo, c’est Kena Emma. Mais malheureusement, la lumière fiévreuse de notre “Zouzou₺ va vite s’éteindre. Pour un bon moment. Gardons-nous d’en savoir les raisons.

Les Journées culturelles de Yocolo

Après donc 29 ans d’absence, Kena Emma décide de renouer avec sa première passion : la chanson. Et elle a choisi de le faire là où est née sa gloire : Saïoua. Elle y organise des journées culturelles les 13,14 et 15 Août 2019 pour annoncer son retour. « J’organise ces festivités pour dire à mes parents, et à tous les Ivoiriens, que je suis là et que je reviens en force très bientôt. J’ai tenu à le faire à Saïoua, ma terre de gloire, qui m’a tout donné et d’où je suis partie en France», a dit l’artiste. A la clôture de ces journées culturelles placées sous le parrainage de Me Takoré Guizo, Avocat international, sous la présidence du Col. Téti Kéké Magloire, et la présence effective de Nicole Zézé Souassou, Maire de Guibéroua, Kena Emma donnera un spectacle vivant le 15 Août 2019 avec le soutien de Pablo De Gokra, des Artistes de Yocolo, et de Paulin Nahounou, parrain artistique. A cette occasion, l’émérite Pr Paulin Zigui Koléa dira la biographie de l’artiste Kena Emma et retracera l’historique du “Zêzê₺.

En Août 2020, l’artiste promet un méga concert à Abidjan pour donner un aperçu de son prochain album de 10 titres dont la sortie est prévue pour 2021. “Zêzêtiquement₺, attendons de voir.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook