Musique: après 35 ans, Tshala Muana et son orchestre à Abidjan.

 Par Justin  Kassy – Afrique Matin.Net 

Pluie de  Stars sur Abidjan en décembre

Tshala  Muana, l’artiste aux reins de roseaux, la femme aux shows ardents sera à Abidjan en décembre prochain. Elle y sera avec tout son orchestre et d’autres grosses pointures de la musique africaine pressenties à savoir : Aicha  Koné,  Oumou  Sangaré, Pierrette Adams, Lokoua  Kanza, Bailly Spinto, Bibi Dens, David  Tayorault (directeur artistique de l’événement), Boncana  Maïga (Parrain artistique de ce Gala) que l’organisateur se propose de rencontrer dans les prochains jours. C’est  l’affiche que « TFM VISION » et d’autres Structures du show-biz vont offrir  au public à la faveur de ce grand spectacle en perspective à Abidjan.

Ce show, nous apprend-on, se veut celui qui bouclera l’année 2017.  La star de la soirée Tshala  Muana, on le sait,  a vécu quelques années en France avant de regagner son pays natal, la RDC.  De son pays, elle avait mis le cap sur Abidjan, en  Côte d’Ivoire.  C’est d’Abidjan qu’a eu lieu dans les années 1980, le déclic  de sa carrière. Elle y connaîtra plusieurs années de succès. C’est pourquoi, elle garde un souvenir inoubliable de la Côte d’Ivoire de ces années -là. Tshala entend venir rendre hommage au pays d’Houphouët-Boigny qui lui offrit l’hospitalité et le tremplin dans son métier. Elle n’était plus venue en Côte d’Ivoire depuis plusieurs années.

L’artiste continue de faire la joie des mélomanes des années 1980 en se produisant aujourd’hui encore sur scène accompagnée de son orchestre.  Tshala Muana fut une bête de scène à l’époque. Elle était une bombe.  Pour Tshala, ce seront les retrouvailles au cours de cet événement musical.  Qui marquera aussi ses 35 ans de carrière. C’est d’ailleurs  ce qu’elle souhaite chaleureusement avec ses frères et sœurs Ivoiriens. Aux yeux de Tshala, ces retrouvailles doivent représenter le symbole des  bonnes relations séculaires politiques, économiques, culturelles et artistiques qui ont toujours unies les deux peuples : Ivoiriens et Congolais RDC.

Ce sera pour elle, l’occasion de les magnifier.  C’est  aussi pour Tshala, un gala de reconnaissance et d’hommage à la Côte d’Ivoire. Rappelons que le tout premier manager de Tshala était Ram Ouédraogo. Il a collaboré avec feu Jimmy Hyacinthe. La rumeur, un moment donné, a couru en Côte d’Ivoire que François Lougah  était follement amoureux de Tshala  Muana. Pour magnifier ce Gala, il sera institué un Prix spécial dénommé : l’As des années80. Il en sera ainsi pour pérenniser le concept. Chaque année, une artiste sera  mise en vedette.

C’est de la sorte que nous célébrerons nos artistes  du passé de leur vivant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.