ads bas

Mugefci: Mesmin Comoé confirmé par l’ensemble des Délégués malgré les soubresauts de Soro Mamadou

ads bas

Par Léon SAKI – Afrique Matin.Net

Le pouvoir est une drogue dure. Selon l’écrivaine Lyse Payette, « On entend raconter souvent que des automobilistes, sous l’effet de stupéfiants ou d’alcool, conduisent leur véhicule à 175 kilomètres-heure, incapables, ayant perdu tout sens de la réalité, de saisir le danger qu’ils représentent pour les autres et pour eux-mêmes. Les drogues pourrissent la vie en société, car elles rendent dangereux des gens qui ne le seraient probablement pas sans l’effet qu’elles procurent et qui consiste, dit-on, à se sentir comme un être magique, intouchable et au-dessus de tout ».

Notre auteure explique que c’est exactement le même effet produit par le pouvoir chez certaines personnes; un pouvoir qui rend fou, d’une folie temporaire ou permanente. C’est une drogue qui ne nous laisse aucune lucidité dans les choix que nous sommes invités à faire. La crise du « pouvoir » est encore plus profonde chez celui qui se trouve en situation de le perdre. Il se refuse cette idée et donc s’engage à tue-tête dans une parade infernale d’activisme sans issue.

Même débouté par la justice, répugné par les siens, il s’accroche et continue de vivre dans son monde imaginaire dont lui seul en est à la fois maître et sujets. Mais fort heureusement le monde réel lui, poursuit son cours normal. C’est dans ce processus normal du monde réel que M. mesmin Comoé et la liste Solidarité-Egalité ont été confirmés pour présider aux destinées de la Mugef-ci, ce mercredi 25 octobre 2017 à l’Amphithéâtre du District de l’Université FHB d’Abidjan.

Les 283 délégués qui ont pris part à l’élection ont tous porté leur choix sur ce syndicaliste charismatique et toujours vainqueur. Le Nouveau président du Conseil d’Administration de la Mugef-ci est le symbole de la fidélité syndicale en Côte d’Ivoire, dont la fougue, l’intelligence et l’opiniâtreté ont permis de donner espoir à plusieurs corps de métier. Sa présence à la tête de cette grande institution nationale s’avère donc comme une chance pour l’ensemble des fonctionnaires ivoiriens.

PHOTOS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.