Mesmin Komoé (MUGEF-CI) : « Que notre instrument commun de solidarité connaisse une pérennité »

Par Vouzo Zaba – Afriquematin.net

(Lundi 21 janvier 2019) – Le  vendredi 18 janvier 2019, profitant de la cérémonie de présentation de vœux du conseil d’administration de la MUGEFCI, Mesmin Comoé, PCA de ladite mutuelle, a donné les nouvelles orientations de son conseil tout en  exhortant les mutualistes et les partenaires à s’inscrire dans la nouvelle dynamique de leur outil commun.MUGEF-CI

Le président du conseil d’administration de la Mutuelle Générale des Fonctionnaires et Agents de l’Etat de Côte d’Ivoire (MUGEFCI) dans son allocution, a  fait le point  des travaux de 2018 qui ont été, selon ses propres termes « l’année de l’organisation du système de la mutuelle »  c’est-à-dire  l’adoption des textes  et de l’organigramme régissant le fonctionnement de la mutuelle, et ce,  pour la rendre conforme à ses objectifs.  Pour l’année 2019, le leitmotiv  de la direction sera  « la transformation » qui, pour Mesmin Komoé, verra inéluctablement l’application des résolutions inhérentes aux travaux de réorganisations entamés au cours de l’année précédente. Et cette transformation, selon le chef de file des mutualistes, devra nécessairement  faire de la MUGEFCI, « la plus grande Entreprise sous régionale de l’économie sociale et solidaire ».  Il a profité de l’occasion pour féliciter tout le conseil d’administration qui a su matérialiser, au travers d’un planning précis et concret, la mise en œuvre du programme qui permettra à terme, de réaliser  leur « rêve » commun.MUGEF-CI

Il est, en outre,  revenu  sur  les attentes  manquées  de la mutuelle vis-à-vis de l’Etat.  Mais pour Mesmin Komoé, en dépit de la non prise en compte de la  part patronale de l’Etat qui était de 50% dans la couverture maladie universelle  et de la non épuration  des frais de la CMU allant de la période de janvier à mars 2019,  il  dit ne pas perdre espoir dans les discussions avec l’Etat employeur qui se doit de jouer sa partition  dans l’accessibilité des prestations de la mutuelle aux fonctionnaires. Il a insisté, à l’endroit des mutualistes présents, de tout mettre en  œuvre, malgré les entraves certaines à sa bonne marche, de ne pas voir la mutuelle des fonctionnaires disparaître sous son mandat.

Dans la suite de son  discours. Il s’est appuyé sur la loi de la contradiction, si chère aux dialecticiens, pour mener à bout son combat. Il a donc exhorté, l’ensemble des mutualistes à être fort pour que  les décisions prises par l’autorité soit  ‘’ toujours taillées’’ à la mesure de la mutuelle. Et  cette bataille, aux dires de Mesmin Komoé,  ne pourra être gagnée  que si chacun des adhérents  agit suivant l’intérêt général.

Pour terminer, il a  invité l’ensemble des partenaires à la sérénité malgré le faux bond de l’Etat. Il dit être confiant dans la mise en œuvre d’un budget qui couvrira l’essentiel des engagements de la mutuelle.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook