Mérite/Le Directeur général des Impôts Ouattara Sié Abou distingué

Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net avec sercom

 Du 15 au 18 septembre dernier a eu lieu à Kigali, au Rwanda, de la cérémonie de remise du Prix Africain de Développement (PADEV 2022). Occasion pour les responsables de cette plateforme d’honorer d’honorer le directeur général des Impôts de Côte d’Ivoire, Ouattara Sié Abou.

Recevant le prix du meilleur Manageur Africain du secteur des régies financières, en présence du Président de la République et du Premier ministre des Comores, de plusieurs Ministres, de chefs d’Entreprises publiques et privées et d’invités de pays africains, le premier responsable de l’appareil fiscal ivoirien s’est dit heureux d’être lauréat de ce trophée, qui est « le prix d’un travail collectif, et partant de tous les Agents de la DGI », a-t-il humblement évoqué, « sans toutefois ignorer le soutien important du patron de la tutelle, le ministre du Budget et du Portefeuille de l’État, Moussa Sanogo, que je salue avec déférence et à qui je traduis  ma reconnaissance ».

 Faut-il rappeler que sous l’impulsion du chef de cette administration fiscale, Ouattara Sié Abou, les Impôts ivoiriens respirent un nouveau vent. Un vent marqué par une politique de digitalisation tout azimut, par des réformes du dispositif fiscal, une nouvelle organisation des services et un accent particulier a été mis sur la bonne gouvernance ; toutes choses qui ont impacté positivement les activités de cette administration.

Aussi, depuis 2017, les recettes fiscales connaissent un accroissement significatif chaque année. La DGI est toujours en ligne au regard des objectifs fixés avec des plus-value record. Nonobstant la situation de crise liée à la Covid-19, les recettes sont passées de 1.825 milliards en 2016 à 2.820 milliards en 2021. Sans ignorer les différentes réformes qui ont été mises en œuvre pour améliorer la qualité de service offert aux usagers/clients et par voie de conséquence accroître le niveau des recettes fiscales.

Ainsi, au regard de tout ce travail remarquable abattu, il a plu aux membres du jury lui a décerné ce prix d’excellence du « Meilleur Manager Africain » au niveau du secteur des régies financières.

Il convient de rappeler que le prestigieux Prix Africain de Développement (PADEV) a été lancé par des organisations de la société civile regroupant en son sein plus d’une dizaine de pays africains. Son but est d’œuvrer à l’instauration d’une culture du mérite, de l’excellence et du travail bien fait comme valeurs cardinales de la nouvelle Afrique.

Il faut aussi mentionner que cette distinction est décernée chaque année à des personnes physiques et morales dont le travail constitue un modèle et les œuvres impactent positivement leurs pays et partant de l’Afrique.