Meeting de la jeunesse de l’EDS: le retour de Samba David dans l’arène politique.

SAMBA DAVID : Je voulais qu’on dise merci à Dieu. Sans DIEU nous ne pouvons rien. C’est DIEU qui nous a accordé le souffle de vie. Ils ont voulu m’assassiner, me neutraliser, alors qu’ils étaient entrain de nous mettre à un niveau où on va nous connaître. Je suis là ce soir pour vous dire merci. Merci parce que c’est grâce à vous que je tiens ce micro ce jour. Sinon je serais déjà de l’autre côté. Il faudra dire à ce gros peureux que nous ne venons pas contre lui. Il va partir de la manière il est venu. Je voulais vous dire merci. Chers parents nous sommes indignés parce que Ouattara nous indigne de par sa manière de faire. Tous les jours il nous donne les moyens de lui dire merci. Et il est encore temps. Si chaque couche sociale reste dans son coin regarder les autres, Ouattara nous tuera tous. Désormais nous devons agir ensemble. Quand on casse un quartier ou un marché quelque part , faudrait que tous se sentent concernés. Ce monsieur là n’est pas venu pour arranger les ivoiriens. Il est entrain de nous effrayer. LEVONS NOUS MAINTENANT POUR EFFRAYER OUATTARA UN JOUR et c’est de ça que nous avons besoin. Ne soyons pas des ivoiriens de meeting. Levons nous et prenons les rues de Côte d’Ivoire. C’est le peuple qui donne le pouvoir et Ouattara doit nous craindre à partir d’aujourd’hui. N’acceptez pas qu’on vienne détruire les quartiers impunément. Levons nous maintenant car c’est ce qui manque à la Côte d’Ivoire. PRENONS NOS LÊKÈS ET ALLONS DEVANT…OUATTARA PARTIRA COMME IL EST VENU »

LIRE AUSSI :   Bienfaisance/L’association « An Bikô » ouvre ses bras à plus d’une dizaine de jeunes

rezopanacom