Mali-Sanctions de la Cédéao/Le réveil tardif d’Alpha Blondy

 Par Justin Kassy/afriquematin.net

Ayant pour mission de protéger les intérêts, régler d’éventuels conflits et autres crises en Afrique de l’ouest, la Cédéao vient d’emprunter des voies qui ne plaisent pas, -aux pays et aux populations de cette zone géographique du Continent.

Sanctions contre sanctions, on ne peut plus, inhumaine, meurtrière, contre le Mali, qui est l’un de ses membres à part entière, la Cédéao prend la décision d’isoler ce pays. Ainsi, pour avoir déposé le « régime IBK », et pris aussi la décision de mettre fin à la présence militaire française sur son sol, le Mali est devenu un pays à abattre.  Parce que les Autorités militaires maliennes auraient découvert le mensonge, la tricherie, la farce, de la France, dans quelconque coopération bilatérale.

 « Sinon, comment la France dit protéger ce pays et pourtant, elle entretiendrait des relations secrètes avec les Djihadistes, qui, depuis des années, terrorisent, tuent, et menacent les populations dans le Nord du pays. En plus de cette pseudo défense, le Mali a pu constater, non sans surprise désagréable, le pillage de ses richesses minières, par l’Armée française basée dans une partie du pays », a réagi Alpha Blondy, en sa qualité d’Ambassadeur de la paix à l’égard du Mali.

La Star du reggae ivoirien Alpha Blondy s’indigne également des sanctions de la Cédéao, « vous donnez l’impression d’être des marionnettes de la France pour faire payer au Mali sa coopération militaire avec le groupe russe Wagner », a-t-il dénoncé.