ads bas

Lycée 2 de Bouaké: les élèves frappent un enseignant.

ads bas

Afrique Matin.Net – N’TEKAN

La situation au niveau de l’enseignement s’amenuise de plus en plus en Côte d’Ivoire avec les grèves successives des enseignants liées à des revendications salariales. A Bouaké, la plus importante ville du centre, les choses sont même plus compliquées. Des élèves du Lycée 2 qui réclamaient des congés de Saint-Valentin ont violenté un enseignant dont l’état de santé a nécessité un repos pour incapacité de trois (03) semaines. En représailles, les enseignants ont entamé une grève pour réclamer justice et plus de sécurité dans l’exercice de leur mission régalienne. Conscients des conséquences que cette grève engendrerait sur leur formation, les élèves dissidents ont alors eu la curieuse idée de faire partager leur sort aux autres établissements de la ville qui eux, continuaient de fonctionner normalement. Ils ont donc décidé de les empêcher d’aller à l’école. Armés de gourdins et autres projectiles, ils circulent d’établissements en établissements pour déloger les autres élèves. Telle est la situation qui prévaut en ce moment dans le Gbèkê.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.