ads bas

Lutte contre l’insalubrité à Cocody: Prof Tiémoko Doumbia offre du matériel d’entretien aux habitants de Belleville

ads bas

Par Sercom – Afrique Matin.Net 

Dans la continuité des actions sociales qu’il ne cesse de poser dans la commune Cocody, le Prof Tiémoko Doumbia a encore une fois de plus faire parler son cœur le week-end dernier. Ainsi, le dimanche 23 octobre 2016, a-t-il fait don de matériels de salubrité composé de brouettes, pelles, poubelles, râteaux, balais, sacs à poubelles etc, aux habitants de Belleville, un quartier précaire des 2 Plateaux. Il a également offert deux (2) foyers  et des bouteilles de gaz butane à l’association des femmes du quartier.

La veille, le samedi 22 octobre 2016, le candidat indépendant aux élections législatives et municipales à Cocody était à Cocody-centre, à quelques encablures de l’allocodrome pour la livraison des travaux du séchoir réhabilité de l’immeuble Castor et l’étanchéité refaite de l’immeuble ‘’Polus’’. Selon Madame Sissoko Lucie Stephen, sa directrice locale de campagne (Dlc) dans la zone de Cocody lycée technique, ces dons répondent aux besoins des habitants en ce sens que dans le quartier de Belleville les  caniveaux bouchés et les tas d’immondices dégradaient l’environnement avec tous les risques de santé publique que cela représente.

Idem pour Zamblé Jean-Marie, Dlc de Cocody centre qui a souligné que cette action du Prof Tiémoko Doumbia vient soulager les habitants des immeubles tant au niveau sécuritaire que de l’assainissement de leur cadre de vie. Les bénéficiaires ont loué les qualités de générosité et de « don de soi » du donateur avant de lui promettre un soutien indéfectible pour les échéances électorales à venir.

Pour ses actions en faveur des populations, Madame Sissoko Lucie Stephen a présenté  le Professeur  Tiémoko Doumbia comme « le médicament bio » qu’il faut nécessairement administrer à Cocody pour guérir cette commune des maux dont elle  souffre et qui ont pour noms insalubrité, insécurité, chômage des jeunes etc. « La solidarité apparait comme un élément indispensable dans nos quartiers (…) En faisant ces dons, j’estime que c’est bon pour la population », a déclaré  l’Universitaire qui prône le développement participatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.