ads bas

Côte d’Ivoire / Transformation illicite de bois de vène : Un chinois derrière les barreaux à Yamoussoukro.

ads bas

Par Célikpa De Sylva Djeckou – Afrique Matin.Net 

Chiu Chun Yu, est de la nationalité chinoise. Connu sous le pseudonyme de « Vincent », Chiu exerce dans le domaine du bois depuis belle lurette à Yamoussoukro, la capitale politique au centre de la Côte d’Ivoire à 300 kilomètres d’Abidjan. Propriétaire d’une usine de transformation, il a reçu le samedi dernier, un détachement de l’Unité Spéciale d’Intervention (Usi), du ministère des Eaux et Forêts. Aux lieu et place des documents administratifs à présenter aux éléments, c’est une liasse d’argent que « Vincent » propose au lieutenant, Jean Armel Kouassi. Un acte jugé trop « grave », en plus de la non disposition des documents relatifs à la transformation du bois de vène.

En réponse à cette tentative de corruption à un officier dans l’exercice de sa fonction, Chiu Chun Yu a été immédiatement mis aux arrêts et conduit sous bonne escorte, à la brigade de gendarmerie de Yamoussoukro. Selon le lieutenant-colonel Konan Kouassi, responsable de cette unité que nous avons joint au téléphone, l’expatrier transforme le bois ivoirien dans la plus grande irrégularité. « Nous n’avons pas encore bouclé l’enquête mais les premières déclarations de l’interpellé prouve que son usine fait partie de celles qui travaillent en Côte d’Ivoire dans la plus grande clandestinité », a-t-il soutenu avant d’indiquer que la police judiciaire est déjà sur de véritables pistes.

Notons que cette unité a été créée par la décision n° 00417/MINEF/CAB du 22 avril 2016 par le ministre des Eaux et Forêts, Louis André Dacoury-Tabley. Son objectif, lutter contre la fraude et veiller à l’application stricte des textes en matière de foresterie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.