Lutte contre le Travail des Enfants et des personnes/Le CNS renforce la Police

Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net avec sercom

Le Comité National de Surveillance des actions de lutte contre le Traite, l’Exploitation et le Travail des Enfants (CNS) a procédé à la remise de deux (02) véhicules de type 4×4, de matériels informatiques et de bureau à la sous-direction de la Police criminelle chargée de la lutte contre ce fléau

La cérémonie de remise de ces dons s’est déroulée, le mercredi 28 août 2019, au Cabinet de la Première Dame et a enregistré la présence des Ministres de l’intérieur ,Diakité Sidiki, de l’Emploi et des Affaires Sociales et Président du Comité interministériel de lutte contre la Traite, l’Exploitation et le Travail des Enfants,  Pascal K. Abinan.

Le ministre de l’Intérieur Sidiki Diakité réceptionne du matériel informatique en présence  de son homologue de l’Emploi et des Affaires Sociales et Président du Comité interministériel de lutte contre la Traite, l’Exploitation et le Travail des Enfants, Pascal Kouakou Abinan et de quelques autorités policières.

En présence de plusieurs responsables de la Police Nationale et des représentants du Bureau International du Travail et d’Unicef, Yao Patricia Sylvie, Présidente du Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la Traite, l’Exploitation et le Travail des Enfants (CNS), Secrétaire Exécutive du CNS représentait la première dame Dominique Ouattara. Elle a  souligné que «l’objectif de cette cérémonie vise à renforcer la capacité d’action et de réaction de la sous-direction de la police nationale en charge de la lutte contre la Traite des Enfants »

 Le premier responsable de la Police nationale, Sidiki Diakité, après avoir salué les actions entreprises par le CNS et le CIM, a  annoncé le déploiement de l’unité en charge de la lutte contre la Traite des Enfants sur toute l’étendue du territoire nationale.

D’une valeur globale de 80 millions de F CFA, ce don vient renforcer la capacité d’intervention de cette unité créée pour éradiquer le phénomène de travail des enfants.

Facebook