Lutte contre l’apatridie : réunion stratégique régionale  des points focaux de la CEDEAO à Abidjan

Abidjan, 6 mai 2019. Une réunion stratégique régionale des points apatridie de l’espace CEDEAO se tient à Abidjan, du 6 au 10 mai 2019.

En présence de l’Ambassadeur Babacar Carlos M’Baye, Représentant résident de la CEDEAO en Côte d’Ivoire et de M.Mohamed Askia Touré, Représentant résidant du HCR en Côte d’Ivoire, une réunion stratégique régionale, destinée à faire le bilan à mi-parcours de la Campagne « J’appartiens » lancée par le HCR en 2014 dans l’optique d’éliminer l’apatridie à l’horizon 2024, et à préparer le Segment de Haut niveau sur l’Apatridie d’octobre 2019 à Génève, se tient à Abidjan.

Faisant suite à la réunion de Saly (Sénégal), qui a eu lieu en novembre 2018, la rencontre d’Abidjan marque un tournant dans l’élaboration des stratégies et engagements-pays conformément aux recommandations du HCR.

Monsieur Mohamed Askia Touré s’est félicité des progrès réalisés dans le cadre de cette lutte dans l’espace communautaire de la CEDEAO depuis la Déclaration d’Abidjan en 2015 et le Plan d’action de Banjul de 2017, dont le 2e anniversaire sera célébré ce mardi 7  mai 2019 à l’occasion de ce rendez-vous.

Quant à SEM Babacar Carlos M’Baye, il a indiqué que 14 Etats sur les 15 que compte la CEDEAO ont nommé des Points focaux gouvernementaux sur l’apatridie et 7 d’entre eux (Bénin, Burkina Faso, Gambie, Guinée Bissau, Guinée, Mali et Togo) ont adopté des Plans d’action nationaux. Des efforts restent donc à faire de la part des Etats membres.

La CEMAC (Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale), qui prend également part à cette réunion, a partagé son expérience en matière de lutte contre l’apatridie.

La CEDEAO et le HCR ont réitéré à cette occasion, leur volonté et leur disposition à appuyer les Etats de l’espace sous-régional en vue de l’éradication de ce phénomène de l’apatridie, qui constitue une violation du Droit de la personne à une nationalité.

Hervé Gobou

Comparer

Facebook