ads bas

Lutte contre la violence politique: Jean Louis Billon et Affoussatou Bamba en phase avec des pro-Gbagbo.

ads bas
Par Fatime Souamee – Afrique Matin.Net 
La grande salle de cérémonie de l’Hôtel Astoria Palace a refusé du monde ce dimanche 28 octobre 2018. Membres du mouvement Génération Blé Goude, jeunes patriotes du COJEP, amis et sympathisants du ministre Charles Blé Goude et du président Laurent Gbagbo ont pris d’assaut le complexe hôtelier Astoria pour un message fort à l’endroit du pays.
Un message de non violence et de réconciliation des Ivoiriens. Le thème retenu pour cette première rencontre est « La Côte d’Ivoire, un tout qui a besoin de tous pour une démocratie sans violence ».
Au cours de cette rencontre, Mr Bamba Abou, président de la Nouvelle Génération Blé Goudé, a condamné toutes formes de violence politique qui a occasionné des  morts d’hommes dans notre pays. Il a tenu à rendre un vibrant hommage au parrain de la cérémonie, le ministre Jean Louis Billon pour son humanisme.
 » La génération Blé Goudé vous remercie pour votre soutien depuis le début de ce projet, c’est pour nous une marque de confiance. Vous vous êtes montré solidaire envers nos leaders Laurent Gbagbo et Charles Blé Goude en vous rendant à la Haye pour les rencontrer dans ces moments difficiles qu’ils traversent. Vous n’avez pas privilégié votre position politique, vous avez vu l’intérêt du pays. », a indiqué Bamba Abou.
Il a par la suite particulièrement apprécié la présence de l’ex-ministre de la Communication Mme Afoussatou Bamba: « Vous avez fait le tour de vous même pour voir la gravité de la situation sociopolitique du pays. Vous avez choisi la voie de l’unité, c’est la justification de votre présence à nos côtés ».
Le parrain de la cérémonie Jean Louis Billon a fait comprendre à son auditoire que l’alternance politique s’impose à tout État, avant d’inviter la Nouvelle Génération a joué le rôle qui est le sien.  » L’alternance s’impose naturellement à tout État, et la nouvelle Génération a un devoir « ,a t-il interpellé.

Les commentaires sont fermés.