Lomokankro(Tiébissou)/Les assassins du jeune Cédric Konan courent toujours

Par Keren Bossouma/afriquematin.net avec –source : L’Héritage

Une semaine après son assassinat tragique sur l’axe Tiébissou- Yamoussoukro, la tension reste toujours vive à Lomokankro, village natal du défunt.

A qui profite réellement ce crime dont a été victime Kouadio Konan Cédric ?… A Tiébissou comme à Lomokankro, son village natal, les commentaires vont bon train et les populations sont toujours plongées dans l’anxiété. Elles ne demandent que lumière soit faite sur ce énième assassinat commis sur un adolescent.

Jouissant d’une bonne réputation avec son caractère d’homme jovial et d’une courtoisie à revendre, Cédric aimait profondément son semblable. « Il se rendait disponible chaque fois qu’il est sollicité », confirme un habitant de Lomokankro. Et c’est cette disponibilité légendaire qui lui a valu le sobriquet de « l’homme à la moto ». Sa disparition est donc une grande perte pour le village, les amis et connaissances de cette localité.

Le plus grand souhait des populations est d’appréhender ces malfrats pour le bonheur des habitants de ce village et partant , des Ivoiriens qui ne cherchent qu’à vivre dans la quiétude.

Faut-il rappeler que le village de Lomokankro a été le théâtre d’un évènement malheureux en 2018 avec la bastonnade du chef de village et jusqu’à ce jour dont les auteurs de cet acte irrévérencieux sont toujours en cavale.