Libye/Des migrants tués par un raid aérien

Plus d’une quarantaine de migrants ont été tués et des centaines de  blessées, dans une frappe aérienne contre le centre de détention de migrants de Tajoura, situé à proximité d’un camp militaire en banlieue de Tripoli.

Hier mardi 2 juillet 2019, un communiqué émanant, du gouvernement d’union nationale (GNA), basé à Tripoli et reconnu par la communauté internationale, a dénoncé « un crime odieux », attribuant l’attaque au « criminel de guerre, Khalifa Haftar », l’homme fort de l’est libyen qui mène une offensive depuis le mois d’avril pour s’emparer de la capitale libyenne.

Plusieurs corps gisaient sur le sol du hangar aux côtés de restes humains mêlés aux affaires et vêtements des migrants maculés de sang. Les services de secours étaient encore à la recherche d’éventuels survivants sous les décombres, tandis que des dizaines d’ambulances se précipitaient sur place.

Source : france24.com avec AFP et Reuters

 

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook