ads bas

Liberté provisoire de Laurent Gbagbo : la CPI n’a pas confirmé

ads bas

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté leur joie, vendredi à Yopougon, après des rumeurs faisant état de la libération par la Cour pénale internationale de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé. Une information pourtant démentie par la CPI.

La décision était très attendue. Tellement attendue que, dès le début de l’après-midi, alors que les sources officielles refusaient de la confirmer et que le porte-parole de la CPI assurait qu’aucun verdict n’avait encore été rendu public, la rumeur a enflé sur les réseaux sociaux : « Laurent Gbagbo est libre ».

La foule malgré les démentis

Me Rodrigue Dadje, l’un des avocats de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire, affirmait même sur Facebook : « Gbagbo Libre ! Merci seigneur »… Avant de se rétracter et de préciser, quelques minutes plus tard : « L’info de sa libération n’est pas confirmée par la CPI (…). prière de ne pas véhiculer de fausses informations ».

Plusieurs médias ont même repris l’information, avant de publier des démentis. Mais rien n’y a fait. Dans les rues d’Abidjan, la rumeur s’est propagée à la vitesse d’un feu de brousse. À Yopougon, fief de Gbagbo, des milliers de personnes se sont rassemblées spontanément, criant leur joie et dansant dans les rues au cri de « On aime Gbagbo » ou « Gbagbo libéré ».

Source: Jeune Afrique

Le titre est de la rédaction

Les commentaires sont fermés.