Les grands philanthropes d’Afrique

Mohamed Ould Bouamatou

Si l’opinion publique mondiale est souvent obnubilée par les grands philanthropes américains, qui de Bill Gates à Warren Buffet, dépensent des milliards de dollars dans des projets caritatifs, le continent africain peut également compter sur la générosité de personnalités issues du monde des affaires. Aujourd’hui l’exemple du milliardaire mauritanien Mohamed Ould Bouamatou qui a créé dans son pays la première clinique ophtalmologique de référence d’Afrique de l’Ouest.

Depuis près de vingt ans, et l’ouverture en 2001 de l’hôpital ophtalmologique Mohamed Ould Bouamatou de Nouakchott, l’homme d’affaires mauritanien finance de sa poche cet établissement de référence qui soigne chaque années plus de 40’000 patients ayant besoin de consultations, de soins et d’interventions chirurgicales ophtalmologiques. Des patients qui viennent de toute l’Afrique de l’Ouest.

Mohamed Ould Bouamatou a choisi de faire des soins ophtalmologiques son cheval de bataille face au désert médical dans ce secteur en Afrique de l’Ouest, où le taux de cécité causé par des maladies oculaires soignables est le plus élevé au monde. Parmi les priorités de l’hôpital, les opérations de la cataracte (environ 5’000 par an), qui sont gratuites pour tous les patients ouest-africains, et directement financées à travers la fondation Mohamed Ould Bouamatou.

Outre du matériel médical aux standards européens, l’hôpital ophtalmologique peut compter sur une équipe de spécialistes aux compétences reconnues. Des ophtalmologistes qui, outre les consultations et les interventions chirurgicales, proposent des formations à des médecins et à des infirmières venus de toute la sous-région, afin de les accompagner dans le traitement des infections oculaires, et permettre ainsi, par l’application de bonnes pratiques et de traitements de premiers secours, de sauver la vue de milliers de patients.

Depuis 2001, l’hôpital a permis de réaliser près de 300’000 consultations ophtalmologiques et 350’000 interventions chirurgicales. Des chiffres astronomiques qui font de l’établissement mauritanien un pilier du système de santé ophtalmologique dans la région, et qui explique les partenariats divers noués au fil des ans avec des organisations comme l’International Trachoma Initiative (ITI) ou de l’International Agency for Prevention of Blindness (IAPB), mais également des entreprises françaises du secteur comme Optic 2000.

Mohamed Ould Bouamatou s’est également investi ces dernières années dans la lutte pour les droits de l’Homme et la démocratisation, deux sujets sensibles en Mauritanie. Après avoir créé la Fondation pour l’égalité des chances en Afrique, soutenue par Human Rights Watch, l’homme d’affaires a dû s’exiler en Belgique, menacé par le régime du président putschiste Mohammed Ould Abdelaziz.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook