Bienfaisance/« Les Colombes de la paix » offrent 30 pots de peinture à Abobo.

Par Justin Kassy

L’Ivoirien est un peuple qui a un faible pour la paix. Il voue presque le culte à la paix. Ce n’est pas gratuit cette attitude qui le caractérise. Elle lui a été enseignée par feu le Président Félix Houphouët-Boigny. Qui avait fait de la paix, cette denrée morale rare dans le monde et en Afrique, un facteur principal, primordial, une philosophie, une politique, de bonne gouvernance en Côte d’ivoire. Si l’Ivoirien cultive la paix et en fait presque son quotidien, c’est qu’il y a trouvé des valeurs susceptibles de le rendre heureux à tous égards.

C’est à cette école de la vie qu’il est allé. Il ne peut pas avoir un comportement autre que celui que lui a enseigné le Père de la nation ivoirienne. Et cette paix-là, l’Ivoirien la cultive partout où bon lui semble. C’est un héritage que le premier Président de la Côte d’Ivoire a légué à ses enfants que nous sommes tous. Et où qu’il se trouve, l’Ivoirien veut semer la paix autour de lui, pour mieux vivre en harmonie, en synergie, avec les autres.

Nombreuses sont, aujourd’hui des  Ong et organisations qui sont créées à travers le pays pour perpétuer la paix. C’est l’objectif de l’ong « Les Colombes de la paix » que dirige Solange Ouédraogo qui ne ménage aucun effort pour être utile à la société ivoirienne. Elle multiplie les actions humanitaires, sociales, et autres, pour semer la joie dans le cœur des plus démunis et aussi être attentive à leurs  différentes préoccupations.

Ainsi, après tant d’autres actions humanitaires et sociales, « Les Colombes de la paix », toujours dans le cadre de leurs activités, se sont encore illustrées. Éloquemment. N’ayant pas pu tenir ses activités le 15 novembre 2020 dernier, date de la commémoration de la « Journée nationale de la paix », elle a jugé bon de marquer d’une empreinte indélébile cette « journée », en faisant un don de trente (30) pots de peinture à l’Institut de formation et d’éducation féminine( IFEF) de la Commune d’Abobo le 26 novembre 2020 dernier. C’est un acte symbolique de haute portée en allant faire du social dans cette commune. Ainsi « Les Colombes de la paix » apportent leur contribution à la préservation de la paix et de la cohésion sociale..

« La paix n’est pas un vain mot, mais un comportement. » S’appuyant sur cette pensée historique du Président Houphouet-Boigny, pour dire que « chaque comportement bienveillant peut contribuer à l’entente et au rappel des valeurs que le père fondateur nous a léguées que prône cette Ong. Que DIEU le TOUT-PUISSANT préserve cette paix. »

 

 

 

 

 

+16