Le PDCI à la croisée des chemins: la responsabilité du Président Bédié en cause

Par Excellence ZADI – Afrique Matin.Net 

Il y a une confusion totale qui règne actuellement au niveau du parti septuagénaire. En effet, quand ce n’est pas Kouassi Adjoumani qui tire le PDCI-RDA attaché à une corde au cou »sur les traces d’Houphouet Boigny » c’est N’guessan Jérôme qui l’entraîne pieds et mains liés dans les salles d’audience de la justice ivoirienne.

La stratégie est simple pour les deux (de toutes les façons, ils sont tous deux dans un tandem) c’est d’asphysier le vieil homme, Bédié, qui a avec lui en ce moment deux : son âge et son inconséquence dans ses choix politiques. Si son âge(85 ans) qui est un facteur naturel ne peut pas être reproché à Bédié (c’est une chance pour un homme surtout en Afrique où l’espérance de vie est moins de 50 ans), il devient un handicap sérieux dans la mesure où les nouvelles générations de militants veulent absolument jouer les premiers rôles au niveau du parti.

Beaucoup peuvent être les enfants ou petits enfants de Bédié qui ont connu vaguement Houphouet Boigny (qui avait choisi ad vitam Bédié comme son représentant légal dans les affaires du parti). Et donc qui ne veulent plus se reconnaître en BÉDIÉ, l’autre héritier. L’âge devrait être un avantage pour Bédié dans la mesure où il devrait l’amener à plus de sagesse, donc de conséquence dans ses prises de décisions concernant la gestion du parti.

Nous pouvons également revenir sur la toute puissance de Bédié qui n’admettait pas la contradiction. Il a dirigé le PDCI comme un petit royaume et beaucoup n’appréciaient pas mais restaient sans mot dire pour ne pas subir sa colère. Sans convoquer de bureau politique ou de congrès, il prenait des décisions pour trainer le PDCI derrière Ouattara comme un mouton ..une attitude que les KKB et Banny Djédjé Mady supportaient difficilement…

LIRE AUSSI :   Madagascar-Covid Organics/Andry Rajoelina catégorique« L’artemisia est une piste pour guérir le coronavirus »

C’est là que le vieil homme de Daoukro a péché. En effet, tout commence en 2002, au moment de l’attaque terroriste du MPCI contre les institutions et les fondements de la République de Côte d’Ivoire. Nous nous attendions à ce que Bédié, parce que ancien président de la Côte d’Ivoire et héritier de la philosophie politique de Houphouet Boigny (qui célébrait la paix) apportât un soutien à la République agressée sauvagement par des hordes d’assaillants dont on ne connaissait au départ les visages.

Mais curieusement, il resta indifférent puis plus tard, s’engouffra dans les fourgons de la rébellion par le truchement du MPIGO de Ndri Saint Clair alias Do Félix qu’il aurait financé à hauteur de 4 milliards de francs CFA…Il pousse un peu plus en initiant le RHDP qu’il crée en 2005 à Paris sous la bienveillance de la droite française en regroupant tous ceux qui ne voulaient pas voir Laurent Gbagbo gouverner…Sa haine plus forte pour l’homme politique GBAGBO, qui s’explique beaucoup plus par le tribalisme que l’idéologie va l’amener à donner une caution à Alassane Ouattara.

Il renonce même à sa victoire au premier tour de l’élection présidentielle en octobre 2010 au profit de Ouattara. Mieux ou pire (c’est selon l’angle où l’on se situe), il va pousser son inconséquence plus loin en appelant sa tribu à voter pour Ouattara, l’homme,. pourtant en conflit permanent avec lui. Lorsque le RDR arrive,. enfin,.au pouvoir d’État par la guerre, Bédié est cogestionnaire du pouvoir d’État dans le cadre du RHDP.

Il croit que le RDR est son allié et va le soutenir comme il l’a fait en demandant à tous les cadres dont les jeunes principalement de taire toute ambition, par un appel bidon et foireux baptisé « appel de Daoukro ». Bédié, par cette inconséquence politique venait de vendre définitivement le PDCI à Ouattara et à vil prix. Aujourd’hui, les cadres du PDCI-RDA, mus pour la plupart par leurs intérêts personnels que par un militantisme politique conséquent, mais aussi pour s’affranchir de Bédié dont la gestion du parti a été unilatérale, ne jurent que par le RHDP unifié, le nouveau groupement politique mis en place par Ouattara en vue d’absorber tous les renégats.

LIRE AUSSI :   Région du Guemon/La forte production cacaoyère liée à la faible pluviométrie

Bédié ayant senti qu’il est en train de perdre le PDCI veut se ressaisir et affirmer son autorité bafouée. Pourra t-il réussir ? Là réside la question fondamentale. Mais il appartient à notre avis aux militants de base du PDCI de soutenir, Bédié qui représente l’histoire du PDCI. Sinon…