Le “Djaka festival” lance son édition2019 à Anono.

Par Justin Kassy

Avec la cérémonie de lancement de l’édition2019 du « DJAKA festival », le village-ville d’Anono a connu une grande animation. C’était le 23 février dernier. Toutes les forces vives de ce sous quartier de la Commune de Cocody s’étaient retrouvées ce jour-là à Anono. Danses, chants et prestations ont merveilleusement meublé le temps qu’a duré cette cérémonie. L’information relative à la tenue de ce festival à Divo a été donnée par M. Alexandre Draman, commissaire général dudit festival.

« DJAKA 2019 » est bâti sur l’amour et la valorisation des brassages interethniques. D’où le jumelage du Peuple Atchan d’Anono et les Peuples du Djaka (Dida, Godié, Avikam, etc).Par la voix du doyen Bernardin Akré,par ailleurs représentant  du chef dudit village, Anono a exprimé sa joie et sa fierté en ces termes : « Anono s’honore d’accueillir ses fils, ses parents du Loh’Djiboua, ses parents du Gboklè. C’est un jour spécial, un jour de fête. Grâce à ce festival, Le “Djaka festival”notre village a connu des moments de joie. Merci au commissaire général. Djaka festival n’est pas un festival de trop. C’est un festival essentiel. C’est un événement à encourager. C’est un honneur pour la région du Loh-Djoboua et pour la Côte d’Ivoire. Nous espérons qu’il reviendra à Anono ».

Selon les initiateurs, le jumelage d’Anono et leLoh-Djoboua permettra le renforcement des liens et la promotion de l »’amour entre les deux Peuples. Il s’agit aussi de valoriser des projets de développement et l’établissement d’un partenariat fécond porteur d’avenir. Quant au commissaire général du festival Djika, il a exhorté le ministère de la culture et de la francophonie à appuyer en le subventionnant pour le rayonnement de la culture ivoirienne.Le “Djaka festival” « Djala festival » a été primé comme étant le meilleur festival d’Afrique. A ce titre, il va falloir le financer et le budgétiser a fait remarquer l’orateur. Plusieurs artistes invités ont su apporter leur contribution au grand bonheur de tous les festivaliers.

Comparer

Facebook