Larry Cheick, Arafat Dj, Erickson Le Zoulou, Nst Cophie’s … ces grosses “têtes” de la musique ivoirienne qui nous quittent

La Rédaction

A peine, les Ivoiriens ont fini de pleurer Larry Cheik, le reggae maker, qu’ils apprennent le décès accidentel de Arafat DJ. Jamais, de mémoire humaine, des funérailles n’ont été aussi grandioses que celles accordées au fils de Tina Spencer. L’enfant Kouhon a été “pleurer” à la dimension de son talent. Alors que le monde entier essayait, avec peine, d’oublier cette séparation difficile avec Arafat DJ qu’un autre pionnier du Coupé-décalé, Erickson Le Zoulou, est emporté par un mal qui a eu raison de lui après 6 mois de souffrance. Aujourd’hui, c’est le grand créateur Nst Cophie’s qui vient alourdir la douleur déjà trop grande des mélomanes. Le père du “Zogoda” est décédé hier aux Etats-Unis suite à une crise d’AVC. Les artistes meurent dans l’indifférence totale et dans l’anonymat. De quoi souffrent-ils? On ne le sait que lorsqu’ils sont fauchés par la grande fâcheuse.

Facebook