Document sans nom
AfriqueMatin TV Ivoire Dimanche La relève Dimanche Soir Guerres Info

Kankan : Fin de l’opération de destruction d’anciens stocks de munition

La campagne d’extraction et de destruction d’anciennes munitions de l’Armée guinéenne conservées sur le site de la 3ème région militaire de Kankan a pris fin ce mardi 04 décembre. Au terme d’un peu plus d’un mois de travail sur le site du camp Soundiata Keita, la section déminage de l’Armée guinéenne épaulée par les experts français en la matière, aurait réussi à détruire plus de 165 tonnes d’anciens stocks de munitions et d’explosifs enfouis.

Selon le capitaine Genin Didier du ministère de l’Intérieur français et expert spécialiste en déminage, plus de 60% des engins retrouvés sur le site du camp de Kankan, étaient de fabrication des pays de l’ex URSS (Russie, République Tchèque), et de la Chine. Seule une grenade française datant des années 1922 aurait été trouvée.

C’est le centre de tir de Koumban, sous-préfecture située à 35 Km du centre-ville de Kankan, qui a servi de cadre pour la collecte et la destruction des 165 tonnes d’anciennes munitions et explosifs récoltés. Et c’est là que les 10 dernières tonnes ont été détruites ce mardi 04 décembre en présence des partenaires de l’Union Européenne, de la France et des autorités locales civiles et militaires, marquant ainsi la fin de cette campagne de dépollution pyrotechnique.

L’extraction et la destruction de la centaine de tonnes  d’engins explosifs dans un camp militaire qui, par la force de l’urbanisation sauvage, s’est retrouvé en plein cœur du centre-ville de Kankan, c’est un véritable danger que la population riveraine vient ainsi d’être épargnée.

D’où la satisfaction du gouverneur de région, Mohamed Gharé, qui a remercié aussi bien les partenaires (Union Européenne et la France) mais aussi le gouvernement guinéen.

Un autre motif de satisfaction qu’a notamment souligné le chef de la section déminage de l’armée guinéenne, le lieutenant Mohamed Samba Kebe affirmant que toute cette opération s’est déroulée sans accident ni incident.

Il faut enfin préciser qu’outre l’opération de dépollution pyrotechnique sur le site du camp Soundiata Keita de Kankan, les éléments de l’unité de déminage ont bénéficié de formations et ont été dotés d’équipements. Ce qui pourrait désormais leur permettre de mener de façon autonome ces genres d’opération, nous dit-on.

SOURCE:https://www.guineenews.org/kankan-fin-de-loperation-de-destruction-danciens-stocks-de-munition/

Facebook