Kandia Camara tance les enseignants et promet la réouverture des écoles dès le lundi prochain.

« Le gouvernement est à pied d’œuvre pour trouver une issue favorable à l’arrêt de cours observé depuis quelque temps dans les écoles de Côte d’Ivoire ». C’est sur cette révélation de taille que, la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, a entamé son intervention concernant la grève, qui secoue depuis plusieurs semaines le système éducatif. C’était le jeudi 7 février dernier, à la salle des fêtes de la mairie d’Agboville, en présence de plusieurs représentants de l’UNESCO.Kandia Camara Lors de la double cérémonie de lancement officiel de la 8e édition du festival national des arts et culture en milieu scolaire(FENACMIS) et du programme solidarité et partage. « Si les enseignants n’avaient pas été enseignés quelques années avant, est-ce qu’ils seraient aujourd’hui, des enseignants ? », s’interroge-t-elle. Kandia Camara ajoute : « Mes chers collègues enseignants, chers encadreurs, ne sacrifiez pas l’avenir de nos enfants sur l’autel de vos revendications ». Poursuivant, la première responsable de l’éducation national de Côte d’Ivoire, a sommé les enseignants grévistes, à reprendre les cours la semaine prochaine. Et ce, afin de sauver, selon elle, l’école ivoirienne qui a beaucoup souffert de grèves intempestives. « Dès le lundi matin, l’école va fonctionner sur toute l’étendue du territoire national, avec les enfants qui veulent aller à l’école et les enseignants qui sont venus à l’enseignement par vocation », confie-t-elle vertement, sous des murmures de l’assemblée constituée en majorité d’enseignants.Kandia Camara

Avant elle, le ministre de la culture et de la francophonie, a mis les pieds dans le plat en affirmant subtilement que, c’est une grève politique. « Séparez la politique de la vie de nos enfants. Vous êtes des vecteurs de valeurs, de droiture. Depuis 2011, date de l’accession du Président Alassane Ouattara à la magistrature suprême, l’école a suffisamment bénéficié de gros investissements. C’est pourquoi, vous devez vous départir de la mauvaise foi », a-t-il martelé. Avant d’exhorter les enseignants à lever leur mot d’ordre de grève pour que, l’école reprenne dans les plus brefs délais.

Tizié TO Bi, correspondant à Agboville

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Comparer

Facebook