Justice/Voici un exemple de probité en Afrique

Intransigeant, peu connu il y a encore quelques mois, le Procureur Mahamadou Kassogué veut en finir avec la corruption au Mali.  

Les moqueries, Mahamadou Kassogué n’en a cure. « Peu importe que j’aie l’air pauvre et qu’à Bamako je fasse sourire. Seule compte la manière dont je fais mon travail. » Longtemps, il a conduit une Mercedes de 1984, « un vieux tas de ferraille, très résistant », dont il a fini par se séparer il y a quelques mois après un accident de la circulation, rapporte jeuneafrique.com.

Il apparaît aujourd’hui comme le symbole de la lutte anti-corruption et de la défense des intérêts du peuple. Sa probité, sa conscience professionnelle et son honnêteté sont salués par tous. Selon le site cap+mali,  -, l’histoire d’un escroc qui avait proposé au procureur de la république, Mahamadou Kassogué, la somme de 100 millions de pots de vin pour étouffer une affaire de 500 millions. Mal lui en prit. Le procureur a rejeté l’offre et a fait arrêter le scélérat escroc.

« Je ne savais pas qu’un homme comme ça existait encore au Mali », a déclaré la   femme victime de cette escroquerie, toute   émue, sur une chaine de radio.  Selon plusieurs sources maliennes dignes de foi, Mahamadou Kassogué, considéré comme  « le procureur des pauvres », a gardé son train de vie, loin du luxe et des démonstrations mégalomanes. Discret et incorruptible et malgré les affaires de plusieurs milliards qu’il traite depuis son arrivée au service du Pôle Économique, cet homme est resté digne.  Un exemple qui mérite d’être salué.

Source : cap+mali avec afriquematin.net

Facebook