Journée mondiale sans tabac/Le ministère de la Santé et la Comtatci sonnent « la révolte »

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net  

A l’instar de la communauté internationale, la Côte d’Ivoire  a commémoré hier jeudi 31 mai 2018, la Journée mondiale sans tabac. Instituée depuis l’année 1998, ces différentes commémorations visent à protéger les populations aux conséquences désastreuses qu’elles subissent en consommant abusivement le tabac sur leur santé.  Pour magnifier cet événement, l’occasion a été saisie par le Directeur de la Santé, le Professeur Bagnan N’cho, représentant  le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Goudou Raymonde Coffie, de se pencher sur le ravage de cette pandémie. Face donc aux étudiants de l’Istc, l’envoyé du ministre s’est appesanti sur les méfaits du tabagisme sur l’hygiène des populations.  Cette endémie mondiale, à  l’en croire, fait de plus en plus de dégâts dans les pays les moins avancés. Face aux invités des organisateurs, il a félicité la tenue  de cet anniversaire qui avait pour  thème « Le tabac et les maladies cardiopathies ».  Célébrée sous de bons auspices  avec les consultations médicales, séance de dépistage des maladies non transmissibles, HTA, Diabète et sevrage tabagique, cette journée mondiale sans tabac a été également l’occasion pour les promoteurs de sonner  « la  révolte » sur la consommation  de l’herbe.  Faut-il rappeler que l’épidémie mondiale de la consommation du  tabac tue plus de milliers de personnes chaque année, dont des fumeurs passifs qui meurent, parce qu’ils ont été exposés au tabagisme. Organisée par le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, à travers le Plnta,  en collaboration avec  la Conférence des Médias contre le Tabagisme, l’Alcoolisme et la Toxicomanie en Côte d’Ivoire (Comtatci), une organisation créée par les Journalistes professionnels depuis le 14 juin 2014, et le soutien des Ong, cette étape a connu un succès.

 

 

 

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook