Journée Mondiale sans tabac 2021/ Le Ministre Pierre Dimba exhorte la jeunesse à arrêter de fumer

Par Guillaume Ahi

A l’instar des pays membres de l’Organisation Mondiale de la Santé (Oms), la Côte d’Ivoire a célébré ce lundi 31 mai 2021, au siège de la Conférence Episcopale Régionale de l’Afrique de l’Ouest (CERAO) sis à Cocody deux plateaux latrille la journée mondiale sans tabac.  Présidée par le Ministre de la santé, de l’hygiène publique et de la couverture maladies universelle (MSHPCMU), cette journée a également réuni plusieurs acteurs engagés dans la lutte contre le tabagisme.

Placée sous le thème « Engagez-vous à arrêter ! », la journée mondiale sans tabac 2021 a mis en lumière la consommation abusive de tabac des adolescents.

Le Ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la couverture Maladie universelle a rappelé que la lutte anti-tabac de nos jours revêt un enjeu essentiel de santé publique. « En Côte d’Ivoire, ce fléau affecte particulièrement la jeunesse…selon les données issues de l’enquête de démographie et de santé, réalisée en 2012, la prévalence générale du tabagisme dans notre pays, était estimée à 14%… Ainsi, chez les populations de 15 à 49 ans on notait un taux de 26,2% », a révélé le Ministre. Face à cette situation sanitaire délétère, il a fait savoir que le gouvernement s’est engagé pour enrayer la progression de ce fléau à travers des actions comme l’adoption de la loi anti-tabac, des campagnes de communication de masse à l’endroit des jeunes, l’élaboration de directives pour la prise en charge des sujets dépendant au tabac et le renforcement des capacités en matière de sevrage tabagiques. « Ces actions ont permis de faire baisser la prévalence du tabagisme, comme le montre l’enquête MICS de 2016 qui relève une prévalence générale de 8,5%. Au sein des jeunes de 13 à 15 ans, elle était de 4,5% selon l’enquête nationale réalisée en 2018 », s’est-il réjoui.  Avant de souligner que malgré ces résultats prometteurs, des efforts supplémentaires doivent être faits. A l’en croire, le thème de la Journée Mondiale 2021 arrive à point nommé pour réduire les risques liés à la pandémie de COVID-19, qui a un tropisme négatif sur le système respiratoire, à l’instar du tabagisme.

Le représentant résident de l’Oms en Côte d’Ivoire, Dr Jean-Marie Vianny Yameogo a, pour sa part souligné que le thème de cette journée interpelle tous les acteurs à s’engager dans la lutte afin de freiner ce fléau en pleine progression dans les contrés. « S’engager à arrêter de fumer pendant la COVID-19 devrait permettre la mise en place des environnements plus saines et propices à l’abandon du tabac en préconisant des politiques fortes en la matière, en améliorant l’accès aux services de sevrage tabagique, en sensibilisant aux tactiques de l’industrie du tabac et en donnant aux consommateurs de tabac les moyens de réussir à arrêter de fumer au moyen d’initiative » a-t-il indiqué. Poursuivant, Dr Jean-Marie Vianny Yameogo a rassuré que l’Oms reste engagée à accompagner le gouvernement, à travers MSHPCMU, dans la mise en œuvre de la convention cadre de lutte contre le tabagisme.

 

A cette occasion, des diplômes d’honneurs ont été décernés aux acteurs engagés dans la lutte contre le tabagisme en Côte d’ Ivoire. Il s’agit de l’honorable Mamadou Diawara, doyen des députées à l’assemblée nationale ; l’honorable Charles Gnahore, Président des parlementaires anti-tabac ; l’honorable Imbassou Ouattara, membre des députées anti-tabac et au Professeur Pascal Bogui, Professeur à l’UFR médecine à l’Université Félix Houphouët Boigny de Cocody. Signalons que la journée mondiale sans tabac a été instituée par l’Oms les 31 mai de chaque année. La  célébration au titre de l’année 2021 marque la 34ème journée mondiale de lutte contre le tabac.

Facebook