Journée internationale des droits des femmes/ L’ambassadeur Lydie Flore Magba exhorte les centrafricaines à l’union.

Par Vouzo Zaba/ Afriquematin.net

L’ambassade de la république centrafricaine en Côte d’Ivoire, sise à Abidjan-Cocody Danga,  a servi de cadre, le dimanche 08 mars 2020,  à la célébration de la journée internationale des droits des femmes. A cette occasion, Mme l’ambassadeur  Lydie Flore Magba a sonné la trompette de la mobilisation  de toutes les femmes centrafricaines vivant en Côte d’Ivoire en vue d’actions visant l’épanouissement et le bien être de celles-ci.

C’est par un exposé sur  le thème’’ le leadership féminin et l’implication de la femme dans la vie associative et communautaire’’, développé par le pasteur Justine N’Doba,  que la cérémonie a débuté. Après  des échanges fructueux entre l’assistance et la table de séance,   s’en sont suivis des danses traditionnelles puis un défilé  de mode, le tout couronné par un déjeuner offert par la maîtresse des lieux à ses sœurs.

Pour Lawson Akoelevi Marcelle Noella, ingénieur en audit et contrôle de gestion, « les femmes centrafricaines sont venues en grand nombre à cette rencontre. Nous visons la mise sur pied d’une plateforme pour la formation des femmes au leadership afin que nous puissions nous aussi bénéficier des retombées comme nous le constatons avec  les femmes ivoiriennes et les autres femmes des pays frères qui sont passées par ce processus. Nous n’avons plus le droit de partir en rangs dispersés. Je lance donc un appel à toutes nos sœurs  résidant en Côte d’Ivoire à se joindre à nous, le samedi 15 mars 2020 à l’ambassade de la Centrafrique en Côte d’Ivoire, pour la formation du bureau de notre association ».

Même son de cloche pour Augustine  Wagramalet, présidente de  l’ONG   ‘’Enfance Meurtrie sans Frontière’’ : « La journée de la femme est une journée exceptionnelle qui doit conduire la femme à prendre conscience de ce qu’elle vaut, Elle doit connaitre ses droits et impulser une dynamiques aux autres femmes. Cette journée doit être une journée de réflexion sur des projets qui lui permettront d’être autonome. C’est une période qui, pour le cas des femmes centrafricaines,  doit nécessairement nous emmener à nous retrouver,   à fédérer nos énergies  pour que l’on se complète, à être interdépendante. J’en profite pour témoigner ma reconnaissance à Mme l’ambassadeur pour toutes ces actions en faveur de ses sœurs en Côte d’Ivoire »

Il est à rappeler que la république centrafricaine est un pays de l’Afrique centrale dont la population est estimée à cinq (5) millions d’habitants et a pour capitale Bangui. L’actuel Chef d’Etat en exercice  est Faustin-Archange Touadera.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook