ads bas

Jean-Marc Yacé: Monsieur le Maire, les femmes, les jeunes et les transporteurs de Cocody vous parlent.

ads bas

Monsieur le Maire,

nous voudrions avant tout propos vous féliciter pour votre élection, à la tête de notre belle commune de COCODY. Vos différents adversaires qui, bien qu’ayant eu des raisons, du fait de certaines aspérités constatées, de contester votre victoire, ont privilégié avec un esprit démocratique, l’intérêt général de la commune. Vous êtes donc désormais le premier magistrat de la commune de COCODY, ce qui fait de vous, de facto, le responsable de sa population.

Chargé de présider à sa destinée, en résorbant ses souffrances et autres difficultés. A titre de rappel, votre slogan principal lors de la campagne municipale était « l’homme selon COCODY ». Lequel slogan que nous pourrions aisément traduire par « l’homme selon les aspirations majeures de toutes les couches sociales de COCODY ». À ce titre, vous devez aller à l’écoute de ses différentes couches sociales, recueillir leurs attentes, pour ensuite leur apporter les satisfactions idoines.

À toutes fins utiles, nous vous rappelons encore que, sous la magistrature communale qui a précédé la vôtre, les commerçants du marché de Saint JEAN ont été déguerpis, et ont vu leurs magasins respectifs démolis, sans aucune mésure de dédommagement ou de remboursement. Et, aucun règlement ni accord n’a encore jusque là été trouvé à cette affaire. COCODY étant la commune présidentielle vous devez songer sérieusement au bitumage où à la réhabilitation intégrale de ses artères. Surtout, ses villages Ebriés, dont la précarité en terme d’infrastructures n’honore pas le Chef de l’Etat.

Vous devez aussi songer à rencontrer les jeunes et femmes de votre commune, afin de les écouter et les accompagner dans leurs projets respectifs. Nous avons aussi les transporteurs de la commune de COCODY qui vivent un véritable enfer avec les syndicats, qui leur imposent des taxes inutiles, qui sont plus que nuisibles à leur rendement quotidien. Ils souhaitent donc leur disparition pure et simple. Monsieur le Maire, loin de nous l’idée de nous ériger en donneur de leçons. Loin s’en faut. Nous nous sommes exprimé, d’abord en tant qu’observateur, ensuite en tant qu’habitant, natif et actif de Cocody. Bonne arrivée monsieur le Maire.

Olivier Gbadié

Les commentaires sont fermés.