ads bas

Investiture de Joe Biden : un show, des menaces et l’incertitude Trump

ads bas
 Joe Biden est investi ce mercredi 20 janvier 46e président des Etats-Unis, dans des conditions sécuritaires, politiques et sanitaires hors normes. Voici tout ce que l’on sait de la cérémonie d’investiture.

Les Etats-Unis d’Amérique seront donc officiellement gouvernés par Joe Biden à partir de ce mercredi 20 janvier. Le démocrate, ancien vice-président de Barack Obama, est sera investi chef de l’Etat en fin de matinée, comme la tradition l’impose, sur le parvis du Congrès, à Washington. La cérémonie doit commencer à 11h30 (17h30 heure française), le nouveau président doit être investi très précisément à 12h (18h heure française) en prononçant un serment solennel. Voici tout ce qu’il faut savoir sur la cérémonie de passation de pouvoirs à l’issue de laquelle le 46e président des Etats-Unis prendra ses fonctions.

Un discours prononcé sans public

Déjà plombé par la pandémie de Covid-19, l’Inauguration Day de ce mercredi 20 janvier 2021 ne ressemblera à aucun autre. La foule habituellement regroupée au National Mall, immense esplanade située au pied du Capitole fermée depuis le 15 janvier, a été priée d’assister à l’événement derrière la télévision. Pas question de transformer le premier jour de Joe Biden à la tête des Etats-Unis en cluster géant, mais surtout, pas question de voir les graves incidents du 6 janvier se répéter. Le pays est encore sous le choc de ces scènes à peine croyables de manifestants envahissant le Capitole, alors que le démocrate faisait l’objet d’un vote entérinant son statut de président-élu. Washington ressemble depuis ce jour-là à une ville sous couvre-feu permanent. En plus de la police, vingt mille soldats de la Garde nationale ont été dépêchés depuis les Etats voisins. Joe Biden doit donc prononcer son grand discours d’intronisation devant une l’immense esplanade du National Mall sans public. Mais ce haut-lieu de la démocratie américaine ne sera pas vide : elle a été recouverte de 191 500 drapeaux américains.

L’investiture de Joe Biden en direct vidéo

La plupart des médias américains retransmettent en direct la cérémonie d’investiture de Joe Biden. Le Washington Post propose de suivre l’événement à partir de 15h heure français sur sa chaîne Youtube :

Joe Biden investi sur la Bible

C’est une curiosité vu de France, mais il est établi  que le président américain prête serment sur la Bible lors de son investiture. Les Etats-Unis sont bien une République laïque, mais la distinction entre l’Etat et la religion n’a pas les mêmes implications outre-Atlantique ; l’investiture du président n’échappe pas à une solennité spirituelle, sacralisée par le serment prononcé la main gauche posée sur le texte chrétien. Joe Biden, à 12h très précisément (18h en France) prononcera ces quelques mots : « Je promets d’assurer loyalement la charge de président des États-Unis et que du mieux de mes capacités, je préserverai, protégerai et défendrai la Constitution des États-Unis ». Joe Biden, fervent catholique, a déjà indiqué qu’il apportera sa propre Bible, un exemplaire qui est dans sa famille depuis 1893.

Barack Obama aux côtés de Joe Biden

Le nouveau président a fait savoir qu’il allait se rendre, une fois investi, au cimetière d’Arlington pour y déposer une gerbe sur la tombe du soldat inconnu. Pour cet instant solennel, il sera accompagné de trois anciens présidents : le républicain George W. Bush et les démocrates Bill Clinton et Barack Obama. Une manière de matérialiser la réconciliation et l’unité du pays, que Joe Biden appelle de ses voeux. En début d’après-midi sera organisée une « parade Across America » virtuelle, sur la Pennsylvania Avenue.

Un risque d’attentat lors de l’investiture de Joe Biden ?

Le FBI a officiellement fait savoir qu’il redoutait des violences et plus précisément des exactions d’un « groupe armé identifié » qui se préparerait à « prendre d’assaut » des bâtiments officiels, que ce soit à Washington ou dans d’autres villes américaines. Le bureau d’investigation s’est même résolu à éplucher le profil de l’ensemble des soldats, car plus que jamais, la menace est interne. « Nous suivons continuellement le processus et examinons deux fois, trois fois toutes les personnes affectées à cette opération », avait déclaré ce dimanche le ministre américain des Armées, Ryan McCarthy, auprès de l’agence de presse AP. En plus des moyens humains, les autorités n’ont pas fait les choses à moitié et cela dit tout de l’inquiétude qui règne autour de l’investiture de Joe Biden. Les ponts passant au-dessus du fleuve Potomac et reliant l’Etat de Washington à la Virginie sont fermés, tout comme treize stations de métro. Les protections en contreplaqués visant à prémunir les commerces sont légion. Un périmètre de sécurité, appelé « zone rouge », a été instauré sur des kilomètres autour de la Maison-Blanche.

Lady Gaga, Tom Hanks, Justin Timberlake présents pour Joe Biden

Malgré le contexte sécuritaire très singulier, l’Amérique reste l’Amérique et un show aura bien lieu. Plusieurs artistes vont se produire devant le Capitole et notamment Lady Gaga, la « grande amie » de Joe Biden, choisie pour chanter l’hymne américain. Doivent aussi participer à la cérémonie Jennifer Lopez et le groupe New Radicals. Le grand bal et la grande soirée habituellement organisé au Capitole ont été annulés à cause de la crise sanitaire, mais un spectacle, diffusé en direct à la télévision dans tout le pays a été organisé. Cette grande émission est présentée par Tom Hanks et permettra à de nombreuses personnalités de marquer leur soutien à Joe Biden, notamment Justin Timberlake et Demi Lovato.

L’incertitude Donald Trump

Le président sortant n’a jamais publiquement admis sa défaite, même après les événements du Capitole et même après avoir accepté de céder le pouvoir. Donald Trump a prévu de quitter la Maison blanche avant que son successeur soit investi,  il brillera donc par son absence. Le milliardaire se rendra dans sa grande villa située en Floride dans la matinée. Privé de son compte Twitter et de son compte Youtube, Donald Trump aura du mal à communiquer comme il l’entend, mais l’attitude de l’ancien président sera scrutée par les observateurs : il n’est pas exclu qu’il mette de l’huile sur le feu, alors que le climat est extrêmement tendu. Source : LINTERNAUTE

Les commentaires sont fermés.