Hévéaculture/La « galère » des producteurs s’empire

Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net

La filière hévéa se porte très mal en ce moment dans plusieurs régions de production. Les producteurs sont aux abois et crient à l’arnaque.

Le cœur du tissu économico-social du secteur des producteurs d‘hévéa bat aujourd’hui de l’aile. Et ce, à cause de nombreuses difficultés que rencontre ce secteur.

En effet, si ce domaine a été envié jadis, au point où des planteurs et agriculteurs de cacao, de café, de citronniers ont abattu leur verger pour l’hévéaculture, jalousée par les autres, ce souvenir est lointain, car il connait depuis plus d’une décennie des soubresauts.

Outre l’intrusion des acheteurs indépendants qui ont ouvert la voie au vol de production, les grandes sociétés rencontrent des difficultés pour acheter les exploitations. Au point où le prix homologué Apromac est battu en brèche.

A preuve, la Société  TCR a fait un abattement de 15 Fcfa sur le prix APROMAC fixé à 367, 52Fcfa du mois d’Août 2022. « Où est donc la garantie offerte par l’APROMAC ? », s’est interrogé un producteur indigné de la région de l’Agnéby-Tiassa qui a requis l’anonymat.  Avec du recul, on, peut donc dire que la guerre en Ukraine a le dos large.