Haut-Sassandra/Le Cheick, Aïma Ousmane Diakité (président du Cosim) sensibilise les populations sur la cohésion sociale

Par, Franck Elisé Bouabré correspondant afriquematin.net

Le Cheick, Aïma Ousmane Diakité, président du conseil supérieur des imams, des mosquées et des affaires islamiques, (COSIM), a entamé du mardi 6 septembre au dimanche 11 septembre 2022une tournée importante dans les quatre départements de la région du Haut-Sassandra.

La succession des différentes crises qui ont jalonné l’histoire de notre pays  ont fragilisé le tissu social et culturel dans le Haut-Sassandra. Occasionnant l’insécurité, la délinquance juvénile et voir même le départ massif des jeunes de la région vers l’Occident. Pour faire face à ce phénomène et ramener la lumière du vivre ensemble, stabiliser la quiétude et redorer l’image de cette région, la communauté musulmane prend ses responsabilités et s’engage à mener des actions concrètes. Dans cette perspective, le guide spirituel, le Cheick, Aïma Ousmane Diakité, président du conseil supérieur des imams, des mosquées et des affaires islamiques, (COSIM), a entamé une tournée dans les quatre départements de la région du Haut-Sassandra du mardi 6 septembre au dimanche 11 septembre 2022.

Cette tournée à un triple objectif : lancer un appel au civisme, à la cohésion sociale et au vivre ensemble entre les populations en général et les communautés en particulier ; sensibiliser la jeunesse sur les dangers liés à la pratique de la migration irrégulière et enfin, s’imprégner des réalités et des conditions de vie de la communauté musulmane.

Après la visite des différentes localités telles que : vavoua, Gadouan, issia et zoukougbeu, le rideau de périple est tombé à Daloa le dimanche 11 septembre 2022. L’Iman Cheick Aïma été accueilli par une liesse populaire. Des autorités traditionnelles et le reste de la population sont venus nombreux pour écouter le message de Cheick Aïma.

Le premier magistrat de la commune de Daloa, Stéphane Gbeuly s’est félicité de l’honneur que le Cheick Aïma Ousmane Diakité, fait à la commune de Daloa. Quant à l’honorable Mohamed Coulibaly, représentant le Ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion Professionnelle et du Service Civique, Mamadou Touré, par ailleurs parrain de cette cérémonie, a salué la présence du guide suprême des musulmans dans la région du Haut-Sassandra. « Au nom du ministre Mamadou Touré, je voudrais saluer le Cheick Aïma, pour son temps qu’il a bien voulu accorder à cette population. Je loue cette visite, parce qu’elle a pour mission de semer dans les cœurs des populations la pratique de l’amour, de la fraternité et du vivre ensemble », a-t-il indiqué.

Le Cheick Aïma Ousmane Diakité président du COSIM a, pour sa part de prime abord salué cette grande mobilisation au tour de sa visite. Il a par la suite exprimé sa reconnaissance à l’endroit du peuple Béthé pour leur générosité envers les autres communautés. « Je voudrais remercier les chefs Béthé et leurs ancêtres, pour l’accueil que vous avez réservé aux allochtones et allogènes. Vous leur avez donné l’amour, la fraternité et vos terres pour cultiver. Merci infiniment à vous. La reconnaissance chez nous en l’islam est un devoir », a souligné Cheick Aïma Ousmane Diakité. Poursuivant, l’Imam a recommandé à la population de ne pas s’associer aux idées de division, de mésentente et de haine venant de certains politiciens. «  Je ne peux pas comprendre que des personnes qui ont vécus ensemble pendant plusieurs années, qui se sont mariés mutuellement, à cause d’un seul individu peuvent s’attaquer à mort. C’est vraiment triste. Je vous invite à ne pas suivre ces politiciens qui vous mettent en opposition mortelle, les uns contre les autres », a-t-il déploré. Le Cheick a saisi cette occasion pour inviter les fidèles musulmans à toujours honorer l’islam dans leur comportement quel que soit leur position géographique. Car, ajout-il le guide, le musulman doit être un véritable ambassadeur de paix dans son environnement et non un semeur de trouble.

Parlant de l’immigration clandestine, son éminence Aïma Ousmane Diakité, sans langue de bois a demandé à la jeunesse de revenir à la raison. Pour lui, économiser une forte somme d’argent dans le seul but de rallier l’Europe par le désert est une véritable descente aux enfers. Il souhaite à cet effet que la jeunesse de Daloa face preuve d’intelligence et d’esprit de créativité en vue de développer eux-mêmes des initiatives locales à travers les activités génératrices de revenus (AGR).

A cette occasion, le président de la ligue islamique des prédicateurs de Côte d’Ivoire (LIPCI), M. Ousmane Touré, Imam en second de la mosquée de Tazibouo de Daloa a été investi. Quant à l’imam principal de la grande mosquée de Daloa, imam Diaby Abas, il a été nommé conseiller spécial du président du COSIM dans le district Sassandra-Marahoué par Aïma Ousmane Diakité.