Haut-Sassandra-Forêt sacrée de Gbétitapéa/La communauté villageoise sollicite l’Unesco

Par Hermann Adépo, correspondant régional

Dans le cadre du renforcement des projets d’aménagement des sites des singes sacrés de Gbétitapéa et de la roche d’éléphant de Brizéboua, la direction régionale du ministère du tourisme a organisé une cérémonie d’inauguration du préau d’observation des singes sacrés de cette localité située à neuf kilomètres de la ville de Daloa, ce jour lundi 14 octobre 2019

« Le Haut-Sassandra fait partie des régions  qui représente le moins d’intérêt au plan touristique sur l’échiquier national, et pourtant, elle dispose d’un patrimoine culturel très riche et varié ainsi que de quelques sites et potentialités touristiques », a  relevé la directrice régionale du tourisme, Koné Blandine.

Ce projet de mise en œuvre des valeurs touristiques de la forêt des singes sacrés de Gbétitapéa vise à créer les conditions d’une meilleure attractivité et exploitation du site en vue d’une contribution du tourisme au développement local dudit village.

C’est ainsi qu’au nom de la communauté villageoise, Gboguhet Lago Séraphin a formulé plusieurs doléances allant de la réhabilitation de la résidence de feu Rabet Gboguhet en musée national, à l’érection de la forêt sacrée en patrimoine Unesco et l’équipement en matériel mobilier du préau.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook