Hausse du cours mondial du cacao/ La baisse de production en Côte d’Ivoire et la destruction des vergers ghanéens à la base.

Par Haidmond Kaunan/ afriquematin.net

La hausse du cours mondial mondial du cacao permettra aux producteurs ivoiriens de vendre leur produit 1000 francs CFA au kilogramme bord-champs. Comme vient de l’annoncer le conseil du café du cacao ( Ccc) et ce  jeudi 1er octobre .La baisse de production cacaoyère en Côte d’Ivoire, la destruction d’un millier d’hectares à l’est du Ghana mais surtout la crise sociopolitique qui se profile à l’horizon en Côte d’Ivoire, en sont les raisons.

Comme Afriquematin.net  dans sa  chronique Économie rurale, le mentionnait récemment, à cause du changement climatique la campagne principale du cacao 2020/2021 est quasiment  achevée avant l’ouverture officielle .Et ce ,en sens que la production cacaoyère a connu une baisse remarquable, les pluies attendues n’étant pas arrivées  à temps.
Pire au Ghana voisin deuxième pays producteur mondial, les producteurs de l’est du pays ont  perdu 1200 ha de cacao. Les propriétaires couturiers ayant coupé les plants de cacaoyers pour vendre leur sol aux exploitants miniers étrangers.
La toute dernière raison qui explique la hausse légère du cours mondial du cacao, c’est la crise sociopolitique qui se profile à l’horizon en Côte d’Ivoire.
Nous avons bonne souvenance que pendant la campagne 2002/ 2003 , compte tenue de la crise sociopolitique engendrée par la rébellion armée qui avait occupé les zones centre -nord-ouest( Cno) en Côte d’Ivoire, le cours mondial du cacao avait connu une hausse vertigineuse. Au point que le cacao se vendait à 1100 francs CFA/Kg aux producteurs.
Le cours mondial du cacao  était  hier mercredi 30 septembre autour de  1833 francs CFA. Le producteur ivoirien qui reçoit officiellement 60% du prix mondial devrait bénéficier de 1099 francs CFA/Kg.
La somme de 1000 francs CFA/ Kg n’est trop pour le pauvre producteur qui sort toujours perdant pour ses nombreuses charges.

 

Facebook