Guinée /Hawa Barry Diallo à ses compatriotes: « Evitons la Division ».

Par JUSTIN KASSY/ Afriquematin.net

Le poème que vous allez lire ci-dessous, Hawa Barry Diallo l’a écrit en 2013, à cause de toute cette division qui se passait en Guinée. Plus que jamais, il reste d’actualité, surtout à l’approche des élections prochaines. Hawa Barry Diallo a  profité de la fête de l’indépendance de la Guinée, célébrée il y a quelques jours, pour le repartager avec vous, tout en espérant que ça tombera dans de bonnes oreilles.

«  Je suis Guinéenne

Le foutah de mes ancêtres, ton sang coule dans mes veines, comment pourrais-je te rejeter ?

-Toi qui m’as rendu si fière d’être de ta Lignée…

-Toi qui a participé à l’histoire tant économique que culturelle, politique et sociale de ma chère patrie, La Guinée

Je suis fière de m’identifier avec la grande lignée des Almamys du Fouta Djallon

Toi, avec tes belles verdures, la fraicheur et le son des oiseaux au petit matin

-Toi avec ta pratique incontestée de la religion musulmane

-Toi avec ta façon si respectueuse à toi seule de recevoir tes hôtes

Ou es-tu mon Fouta ? Dis à tes enfants que nous sommes de ne pas te brûler

-Toi mon Fouta, je suis si fière de toi…

Au fait ! Tu te trouves où exactement sur la carte mondiale ? En République de Guinée, owww je vois La Guinée !!!

Le mandingue!!! Que puis-je dire ? Tu es et tu resteras à jamais celui qui m’a portée pendant neuf mois dans ton ventre, injecté du sang Foutanien…..

-Toi mon mandingue qui m’a portée au dos, allaitée, bercée et qui a toujours gardé un œil protecteur sur moi

-Toi le mandingue de mes ancêtres, remplie de belles histoires de Sounjata Keita, Soumaworo Kanté

Où es-tu mon mandingue ? Parle à tes enfants…

-Toi mon mandingue riche de connaissances tant religieuses, que culturelles ….

Mon mandingue, oh mon manding, dis à tes enfants que nous sommes de ne pas te brûler, car tu te trouves où exactement ? En République de Guinée, owww je vois La Guinée !!!

La Basse- Guinée !!! Oh ma chère avec tes pleines côtières… que puis-je te dire ?

-Toi qui hébergeas le Manding qui me portait dans son ventre injecté du sang Foutanien

-Toi qui tendras ta main pour me recevoir quand je suis venue au monde

-Toi qui m’as permis de parler couramment la langue Soussou, et qui m’a appris les cultures Baga, Landouma, mikifore, en somme la culture Soussou

-Toi avec ton franc- parler qui as bercé mon enfance

-Toi, ma Basse- Guinée, que puis-je te dire ? Je t’adore tout simplement et au fait, tu sais que tu te trouves en République de Guinée ? Ah ha !!!, je savais que tu le savais, alors dis à tes enfants Guinéens de ne pas te brûler. Tu es aussi La Guinée !!!

Ma Guinée -forestière !!! j’ai eu la chance de brièvement te connaitre à travers mes voyages de découvertes de ma chère Guinée, quand je n’avais que 18ans.

Physiquement, je t’ai brièvement connue, mais au fond de moi depuis l’enfance, je t’ai connue car, j’ai grandi avec tes enfants vivant en Basse- Cote, cette Basse- Guinée qui a reçu le Mandingue qui me porta dans son ventre injecté du sang Foutanien….

-Toi qui aussi, as tant contribué à ‘histoire de notre très chère Guinée

-Toi qui as permis à tes voisins lointains du Foutah, du mandingue et de la basse- côte de faire la bonne cuisine Guinéenne (le mafé Hako du Fouta, Le konkoe de la Basse- Côte et le Lafidi du mandingue) avec cette huile de palme que tu cultives avec tant de fierté et que tu distribues partout en Guinée. Tu sais pourquoi ? Parce que tout simplement, tu es Guinéenne. Alors s’il te plaît, dis aussi à tes enfants de ne pas te brûler. Tu es aussi La Guinée !!!

Enfants de Guinée, refusons les divisions ethniques d’où qu’elles viennent. Célébrons ensemble le Foutah, la Haute- Guinée, la Basse- Guinée et la Guinée- Forestière. Ils ne demandent que ça de nous.

Célébrons la Guinée en prônant la paix, en la reconstruisant, en faisant d’elle une envie positive de ses voisins, en faisant d’elle la destination touristique numéro 1 de l’Afrique toute entière. Ne brûlons pas notre Guinée, car chez les autres, on est et on restera toujours des étrangers…..

Wasalam!

La Guinéenne si fière de près et de loin, Hawa Barry-Diallo, Washington le 05/03/2013

J’aime ma Guinee et je refuse la division sous toutes ses formes. Ce poème est dédié à la jeunesse progressiste de Guinée. Sosso, Foula, Maninka, Forestier, nous sommes tous des Guinéens avant tout. Donnons-nous la main et refusons d’être diviser. »

 

 

Facebook