Grève scolaire/Le gouvernement est-il vraiment pour la reprise des cours?

Par Haidmond Kaunan/afriquematin.net

 

(Mardi 12 mars 2019)- Plus d’un mois après l’arrêt des cours, outre l’université Félix Houphouët- Boigny de Cocody, la reprise dans l’enseignement préscolaire-primaire et le secondaire n’est pas, à ce jour, effective sur toute l’étendue du territoire nationale. Kandia Kamissoko Camara, la ministre de l’éducation nationale… brandit la chicote et dénonce en même temps le refus des enseignants à l’origine de la grève, de négocier. Face à la légitimité  de la grève et des revendications syndicales, l’observateur et parent d’élèves est en droit de se demander si le gouvernement ivoirien est vraiment pour cette reprise !

Certains enseignants (grévistes) ont connu une ponction de quatre-vingt (80%) sur leur salaire du mois de février, quand d’autres ont  eu non seulement leur salaire suspendu mais également leur comptes bancaires gelés. Pire, on dénombre  environ une dizaine d’arrestation dans leur rang et des motos leur appartenant ont été  incendiées à des endroits. A l’intérieur du pays, les élèves de l’école publique se donnent le plaisir de déloger leurs camarades  du privé, sous l’œil impuissant des fondateurs. Dans quel pays sommes-nous où la masse paysanne crie et personne n’est sensible ? Où les donneurs du savoir expriment leur préoccupation et sont privés de leur liberté. Rappelons que les cours  qui ont repris à l’Université Félix Houphouët- Boigny de Cocody s’arrêteront le lundi 18 mars 2019 prochain en vue de poursuivre les négociations. Vivement qu’une solution durable soit trouvée pour le bonheur de tous.

 

Comparer

Facebook