Ghana/Les membres d’un groupe séparatiste relâchés

Les neuf membres du mouvement séparatiste « Homeland Study Group Foundatio  ont été relâchés le mardi 9 juillet 2019 denier par la justice ghanéenne, dont  le dirigeant de l’organisation âgé de 85 ans et surnommé « Papavi », Charles Kormi Kudzordzi.

 Accusés de complot au mois de mai dernier et arrêtés par la police, les mis en cause  avaient préparé un hymne national, une constitution et un drapeau de l’État indépendant qu’ils souhaitent créer, entrainant dans leur initiative une milice. Ils risquaient pour cela la peine de mort.

Pour comprendre leurs revendications, il faut remonter à l’époque coloniale. Après la défaite de l’Allemagne lors de la Première Guerre mondiale, la colonie allemande du Togoland est répartie entre la Grande-Bretagne et la France. En 1956, la zone occidentale, sous contrôle britannique, est intégrée au Ghana via un référendum. Un résultat salué par les populations du Nord, mais contesté par les populations du Sud, plus proche du Togo, et d’où est né le mouvement séparatiste.

 Source : rfi.fr

 

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook