Gbagbo pour une plateforme avec tous les partis pour la reconquête du pouvoir

 

Par Jean Levry -Afriquematin

C’est officiel. Une plateforme de l’opposition regroupant tous les partis politiques de l’opposition, la société civile voire le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-Rda) verra le jour d’ici peu. Le Président Laurent Gbagbo a donné son accord pour la mise en place de cette plateforme, comme l’avait annoncé le président du Pdci, Henri Konan Bédié, dans son interview sur France 24. C’est ce qui ressort implicitement du point de presse animé par le Secrétaire général du Front populaire ivoirien (FPI), Dr Assoa Adou, ce lundi 7 janvier 2019 à Abidjan.

« Le président Laurent Gbagbo met le parti en mission auprès de tous les acteurs de la vie politique et de la société civile sans exception en vue d’une grande mobilisation pour construire ensemble les bases de la vraie réconciliation entre les fils et les filles de la Côte d’Ivoire», a-t-il déclaré face à la presse en ajoutant qu’il a enjoint au FPI d’« entreprendre sans délai toutes les initiatives nécessaires en vue de la promotion et de la mise en œuvre de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale ».

L’idée du « tous contre Alassane Ouattara » qui se murmurait depuis un certain temps, surtout avec la sortie du Pdci-Rda du Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP), coalition au pouvoir, se confirme. Reste à savoir si Soro Guillaume qui a demandé pardon publiquement aux ivoiriens après des accolades avec Mme Simone Gbagbo lors des obsèques de Aboudrahamane Sangaré et qui s’est entretenu avec le président Bédié à Daoukro prendra effectivement sa place au sein de cette nouvelle coalition. Tout porte à le croire.

La fin de la guerre entre « les frères ennemis » ?

« Le Président Laurent Gbagbo demande au FPI d’approcher les partis politiques de gauche pour renforcer et s’approprier davantage la problématique de la réconciliation nationale, gage de la stabilité et d’une paix durable en Côte d’Ivoire », a fait savoir Assoa Adou. Dans cette optique, l’on pourrait croire à la réconciliation entre les deux branches en discorde du FPI, notamment le camp Pascal Affi N’Guessan et celle dirigée par le président Laurent Gbagbo avec comme SG, Assoa Adou.

Les jours à venir nous diront davantage sur toutes ces interrogations. Pour l’heure, une chose est sûre, la plateforme se mettra en place, bientôt, en vue d’arracher le pouvoir  au Rhdp unifié d’Alassane Ouattara qui prépare activement son congrès constitutif prévu le 26 janvier 2019.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook