Document sans nom
AfriqueMatin TV Ivoire Dimanche La relève Dimanche Soir Guerres Info

Fraude fiscale/La DGI met le grappin sur les activités d’une entreprise

 Par Brou François/afriquematin.net avec sercom

L’opération que viennent de réaliser les agents de la Direction des Enquêtes, du Renseignement et de l’Analyse Risque (DERAR) constitue un véritable coup de filet et un signal fort aux opérateurs économiques fraudeurs.

(Jeudi 24 janvier 2019). Depuis le mardi 22 janvier 2019 dernier, les hommes du Directeur général  des Impôts   Ouattara  Sié Abou, ont fait une descente surprise dans les locaux d’une entreprise située en zone industrielle de la grande commune de Yopougon. Surprise était grande pour ces agents de réaliser que la Côte d’Ivoire subit une gangrène fiscale dans ses caisses. Une SARL au capital de dix millions de FCFA donc classée parmi les petites entreprises, spécialisée dans l’importation et la commercialisation de marchandises diverses notamment des matériaux de construction (carreaux, portes, lambries, etc), des produits d’entretien de maison, des ustensiles de cuisine et des produits phyto sanitaires, vient d’être épinglée sur la liste des entreprises fossoyeurs de l’économie ivoirienne. Rompus à la tâche, les enquêteurs ont mis en place un dispositif qui a consisté à l’analyse et aux recoupements des données issues des activités  de la société. Au terme de leur investigation, les fins limiers des impôts ont révélé que toutes les marchandises ne sont pas déclarées au fisc et en lieu et place des factures normalisées, ce sont des bons de livraison avec lesquels cette société exerce. La surprise sera plus accentuée pour eux de constater  de l’existence d’une double comptabilité ; une technique couramment utilisée par les opérateurs économiques pour organiser la fraude. Comment comprendre que cette entreprise d’une  telle dimension exerçant ses activités depuis des années peut-il se déclarer dans un régime de l’impôt synthétique, c’est-à-dire comme le petit boutiquier du quartier ? Cette réponse sera donnée par les responsables de Pearlland Côte d’Ivoire Investituent Coltd. Pourvu que la procédure suive son cours et que les responsabilités soient situées. C’est le lieu d’inviter les différentes populations à une franche collaboration pour dénoncer toute activité suspecte dans leur entourage. Nous osons croire qu’en dehors de la zone industrielle de Yopougon, l’opération des agents enquêteurs de cette unité de répression de la direction générale des Impôts se déploiera sur l’ensemble du territoire national afin de traquer les malfrats. Car l’ambition et l’objectif de l’administration fiscale avec à sa tête Ouattara Sié Abou et ses collaborateurs c’est d’aller en guerre ouverte contre les fossoyeurs de l’économie.

Facebook