Francophonie/Voici des locutions latines régulièrement utilisées

Les locutions latines sont omniprésentes dans la littérature francophone. On les utilise également, très régulièrement dans le langage de tous les jours. Parfois, cet usage est une manière de montrer sa culture, son raffinement, mais bien souvent, leur usage est tellement populaire qu’il en devient naturel. On en oublierait que ces expressions viennent du latin ! Voici quelques-unes qui vous sont proposées  qui sont quotidiennement utilisées par les francophones.

A contrario
A contrario désigne « à l’inverse ». C’est un raisonnement dont la forme est identique à celle d’un autre, mais dont l’hypothèse et, par conséquent, la conclusion sont les inverses de celui-ci.

A fortiori
A fortiori signifie « à plus forte raison. » On utilise cette locution latine lorsqu’une vérité découle d’une autre avec plus de force encore, étayée par des arguments plus puissants, plus nombreux.

A minima
A minima signifie « du plus petit. » Cette locution est utilisée dans le cadre juridique, lorsque le ministère public fait appel pour augmenter une peine qu’il juge en inadéquation avec la faute commise. L’Académie française rappelle qu’on ne doit pas le confondre avec « au minimum » ou « au moins ».

A posteriori
A posteriori signifie « en partant des données de l’expérience. » Il est l’inverse de « a priori ».

A priori
A priori, antonyme de « a posteriori » signifie « au premier abord ; à première vue ; avant toute expérience. »

Ab initio
Ab initio veut dire « depuis le début. » En littérature, il s’oppose à « in medias res » (« commencer au milieu de l’histoire ») et est utilisé lorsque quelque chose est raconté depuis le début.

Ad hoc
Ad hoc signifie « à cet effet ; qui convient. » Cette locution latine est généralement utilisée pour désigner une assemblée, une organisation qu’on qualifie d’ad hoc car elle est spécialement créée pour un but précis. Par exemple : « Les déclarations sont lues par un comité ad hoc ».

Ad hominem
Ad hominem signifie « envers l’homme », « contre la personne. » L’ad hominem est aussi une stratégie rhétorique qui consiste à utiliser les contradictions des propos d’une personne, ou les contradictions entre ce qu’elle fait et ce qu’elle dit, dans le but de marquer une distanciation.

Ad vitam æternam
Ad vitam æternam signifie « vers la vie éternelle ; vers l’éternité. » Il est utilisé dans le langage courant, pour désigner une chose, un fait, un processus qui dure très longtemps.

Agenda
On ne le sait pas toujours mais agenda est bien une locution latine qui veut dire « choses à faire. »

Alea jacta est
Voici une expression très populaire. Alea jacata est aurait été attribuée par Suétone à Jules César lors du franchissement du Rubicon en 49 avant J.-C. Littéralement cela veut dire « le dé est jeté » mais le sens est « advienne que pourra ».

Alter ego
Alter ego, souvent utilisé en tant que locution nominale (« un alter ego ») signifie « un autre moi-même. », « quelqu’un d’égal à moi-même ».

Amor fati
Amor fati est utilisé pour signifier « aime ta destinée. », qu’on accepte son destin. Cette locution latine a été introduite par le philosophe allemand Friedrich Nietzsche au XIXème siècle. Dans Le Crépuscule des idoles, celui-ci explique que « amor fati » s’inscrit dans une tentative de déculpabilisation de l’homme : « Nul n’est responsable d’exister de manière générale, d’être comme ceci ou cela ».

Carpe diem
Devenue une véritable philosophie de vie, la locution latine carpe diem se retrouve dans un poème d’Horace (Odes, I, 1 vers 8) : « Cueille le jour, et ne crois pas au lendemain ». Carpe diem signifie donc « cueille le jour », dans le sens « profite de l’instant présent. La locution est devenue une illustration de la philosophie épicurienne, de l’hédonisme.

Casus belli
Casus belli désigne un « cas de guerre. » On l’emploie lorsqu’il y a une raison de déclarer la guerre. Par exemple, le franchissement du Rubicon par Jules César en 49 av. J.-C. déclencha la guerre civile de César, qui l’opposa à Pompée.

Cogito ergo sum
Cogito ergo sum signifie « je pense donc je suis ». Cette locution latine a été popularisée par René Descartes dans le Discours de la méthode (1637).

Conditio sine qua non
Conditio sine qua non désigne une « condition absolument nécessaire. » Très utilisée dans le domaine juridique, elle signifie une condition « sans laquelle cela ne pourrait pas être ».

Curriculum vitæ
Qui n’a jamais écrit un curriculum vitæ ou « CV » dans sa vie ? Et bien cette locution latine signifie le « cours de la vie. » et est utilisée pour désigner le document qui résume sa vie dans le cadre d’une recherche d’emploi.

De facto
De facto est une des locutions latines les plus populaires. Elle signifie « de fait ; dans les faits. »

De jure
De jure signifie « de droit ; par le droit ; par la loi. ».

Distinguo
Un distinguo désigne l’action de distinguer. Il signifie « je distingue. » On l’utilise généralement avec le verbe « faire » : faire un distinguo.

Dixit
Dixit veut dire « Il a dit. » Dixit est utilisé pour citer quelqu’un.
Erratum
Un erratum est une « erreur. » On l’utilise souvent pour signifier qu’on a fait une erreur et qu’on va la corriger.

Et cetera ou et cætera
Et cetera (souvent abrégée en etc.) désigne « et toutes les autres choses. » Elle remplace parfois les points de suspension.

Ex æquo
Ex æquo signifie « à égalité » On l’utilise très souvent comme dans par exemple : « les deux équipes de football ont fini le match à ex æquo ».

Ex-ante
Ex-ante signifie « au préalable. » et est un synonyme de « a priori ».

Exit
Exit, qu’on utilise comme tel en anglais, signifie « il sort. »

Fiat Lux
Fiat Lux signifie « Que la Lumière soit ! ». Cette locution latine est présente au début de la Genèse, lorsque Dieu créée la lumière le premier jour de la création du monde.

Grosso modo
Grosso modo est encore une locution latine utilisée par le plus grand nombre. Elle signifie « de manière grossière », « approximativement ».

Ibid ou Ibidem
Ibid signifie « au même endroit. » Cette locution est utilisée dans les documents scientifiques pour signifier que la citation est tirée de la même source que celle citée précédemment. 30. Idem Idem signifie « la même chose. »

In extenso
In extenso désigne « en intégralité ; en entier. », souvent à propos d’un ouvrage. Exemple : « À moins que vous ne vouliez que je ne le fasse copier in extenso et ne vous en adresse la copie ». — Ferdinand Walsin Esterhazy, Bordereau de l’affaire Dreyfus, 1894.

In extremis
In extremis est utilisé pour signifier « en dernière extrémité ; de justesse. »

In fine
In fine est souvent utilisé dans les ouvrages scientifiques pour dire « à la fin ; en dernier ; finalement ; en conclusion. »

Intra muros
Intra muros signifie « dans les murs. » On l’utilise par exemple pour parler de « Paris intra muros » : la partie de Paris qui est délimitée par son périphérique.

Intuitu personæ
Intuitu personæ signifie qui est « dépendant de la personne, relatif à la personne. » Dans le domaine du droit, elle qualifie une relation existant entre deux personnes qui ne peut pas être transposée à d’autres personnes (exemple : un contrat de travail).

Lapsus
Un lapsus, entré dans le langage courant, est une « erreur involontaire.»

Mea culpa
Mea culpa est utilisé pour avouer sa faute, pour dire « c’est ma faute. »

Nota bene
Nota bene, souvent abrégée en « NB », signifie « notez bien ».

Nec plus ultra
Parfois, utilisée à des fins publicitaires, la locution latine nec plus ultra signifie « rien de mieux. »

Post mortem
Post mortem signifie « après la mort. » On l’utilise notamment pour qualifier une œuvre publiée suite à la mort de son auteur : une œuvre post mortem.

Qui pro quo
Littéralement, qui pro quo signifie : « prendre un qui pour un quoi. » On utilise « qui pro quo » comme synonyme d’un malentendu.

Sic
Sic veut littéralement dire « c’est ainsi ». On l’utilise entre parenthèses après une citation pour signifier que le texte a été rapporté comme il a été écrit.

Statu quo
Statu quo signifie « en l’état ». Un statu quo désigne une situation qui ne bouge pas, qui est bloquée.

Vade mecum
Littéralement « viens avec moi. », on l’écrit parfois vade-mecum, ce qui désigne un objet à usage personnel que l’on garde avec soi (par exemple un guide de voyage).

Versus
Versus signifie littéralement « en direction de. » On l’utilise pour opposer deux choses ou deux personnes.

Veto
Veto signifie « je m’oppose. » Par extension, un veto signifie l’action de s’opposer à un vote, à une décision. Par exemple : apposer son veto au Conseil de sécurité des Nations unies.

Vice versa

Vice versa veut dire « réciproquement. ».

Source : lalanguefrancaise.com