France / Marine Le Pen et un député en correctionnelle

Selon une source, la présidente du Rassemblement national et le député du Gard Marine Le Pen et Gilbert Collard sont renvoyés devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour diffusion d’images à caractère violent.

Ces images d’exactions commises par Daesh, datent de 2015 notamment celle d’un homme en feu. Ce qui a valu à Marine Le Pen la levée de son immunité parlementaire et une mise en examen pour « diffusion de messages violents accessibles à un mineur » au mois de  mars 2018. En septembre, elle avait refusé de se rendre à l’expertise psychiatrique demandée dans le cadre de l’instruction.

En cas de condamnation pour diffusion d’images violentes, ils risquent trois ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende.

Source : bfmtv.com

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook