Football/Voici ce que vise la SOA

Entretien réalisé par Yann Dominique N’guessan avec J.C.D 

Le football ivoirien continue de recevoir des soutiens de sponsors et d’organisations, nous en avons pour preuve, l’important lot d’équipements sportifs et de matériels de travail que viennent de recevoir les dirigeants et joueurs  de la Société omnisport de l’armée (SOA) d’un partenaire.  Au terme de la cérémonie qui a eu lieu le vendredi 28 novembre dernier, au nouveau Camp militaire d’Akouédo, le Président de la section football, le Colonel Koné Mamadou, s’est dit satisfait de ce partenariat.

Vous venez de recevoir un important lot d’équipements sportifs et de matériels de travail, quels sont vos sentiments?

C’est clair que c’est un sentiment de satisfaction ni plus, ni moins, je  précise que ce geste de Scouting Sports and Management n’est pas le premier, puisque cette structure nous a en tout temps apporté des appuis et  est toujours à nos côtés. C’est d’ailleurs grâce à elle que nous continuons à payer entièrement les salaires de nos joueurs malgré la crise sanitaire à Coronavirus. Ce don va faire améliorer les conditions morales et physiques de nos joueurs et encadreurs. Je ne peux que remercier notre partenaire qui fait beaucoup pour nous.

“Notre objectif premier est de reconquérir notre titre de champion de Côte d’Ivoire que nous avons perdu la saison écoulée”, selon le colonel Koné Mamadou.

Quel est votre secret pour réussir de tels paris?

Il n’y a pas de secret particulier, c’est ma passion pour le football, ajouté à cela  mon expérience de suivre attentivement les réalités de l’environnement du football professionnel en Europe, puisque je m’y rends régulièrement. Nous n’avons pas la prétention d’atteindre le niveau des clubs européens. Mais, nous voulons, tout de même tendre vers leur modèle de gestion. Nous avons l’ambition de faire de la SOA, un club respecté et respectable. En motivant régulièrement nos joueurs et leurs encadreurs.

Quel objectif vise réellement votre formation pour la suite des compétitions?

Notre objectif premier est de reconquérir notre titre de champion de Côte d’Ivoire que nous avons perdu la saison écoulée. C’est vrai que la saison a été arrêtée à cause de la crise sanitaire. Mais, il faut reconnaître que si le championnat arrivait à son bout, nous n’étions plus concernés par le titre. La place que nous avons occupée est celle qui nous revenait logiquement.

Le football ivoirien a été frappé récemment par le décès du Président de la FIF, Sidy Diallo, avez-vous des regrets ?   

Avant tout propos, je voudrais tout d’abord m’incliner devant sa mémoire. C’est une grosse perte pour le football ivoirien. Il a remporté des lauriers et sa disparition laisse donc un certain vide tant au niveau du football ivoirien que dans sa famille biologique. Son décès brusque m’a vraiment choqué. Mourir au pouvoir est difficile à avaler. Mais, c’est Dieu qui a le dernier mot. On ne peut donc que se plier à sa décision. J’ai d’ailleurs apprécié la solidarité qui a régné au sein des acteurs du football ivoirien lors de ses obsèques. Qu’il repose en paix !

Quelle est votre réaction par rapport au blocage du processus électoral de la FIF par la FIFA ?

Il faut être clair, cette situation est très gênante, elle n’arrange personne et elle n’est pas vraiment facile à vivre. Parce que, comme je vous l’ai  tantôt, nous sommes obligés de payer les joueurs à ne rien faire. J’exhorte vivement la FIFA qui a bloqué ce processus à le débloquer, afin que nous ayons un nouveau président à la tête de notre fédération pour  que la vie de notre football reprenne rapidement.

Facebook