ads bas

Financement du développement de l’agroalimentaire/La Banque mondiale accorde 135,25 milliards de FCfa à la Côte d’Ivoire

ads bas

Par Demoyé Kouassi-Afriquematin.net

La Côte d’Ivoire a reçu un financement de 135,25 milliards Fcfa pour la mise en œuvre du Projet de développement du secteur agro-alimentaire dénommé Agrifood. L’accord de prêt a été signé entre le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly et la Directrice des Opérations de la Banque mondiale en Côte d’Ivoire, Coralie Gevers, le 18 juin, au 20e étage de l’immeuble Sciam à Abidjan.

Cet accord de financement (100% crédit Ida) porte sur un montant de 250 millions de dollars, soit environ 135,25 milliards de FCfa.

Ce Projet prévoit une contrepartie nationale se chiffrant à 15 millions de dollars US, soit 7,64 milliards Fcfa. Prévu pour une durée de six années, ce projet sera axé sur trois chaînes de valeur prioritaires à savoir le manioc, l’horticulture et l’aquaculture.

Au cours de cette cérémonie, le ministre de l’Économie et des Finances a indiqué que « Le Projet financera une combinaison d’investissements immatériels et matériels qui se déclinent en termes d’amélioration de l’environnement des affaires et de capacitation des principales institutions publiques et privées supervisant la production et la commercialisation des produits alimentaires. Il intègre également la création et le renforcement des environnements de production   et   de   transformation   agroalimentaire   moderne. Ces    investissements    permettront de relever les défi s dans tous les segments des chaînes de valeur ciblées.  Enfin, le Projet va promouvoir et soutenir l’émergence et le développement d’entreprises modernes, y compris les petites et moyennes entreprises agricoles à Abidjan, San-Pedro et Bouaké ainsi que dans certaines grandes villes secondaires du pays à savoir Man, Daloa, Gagnoa, Abengourou et Aboisso ».

Poursuivant, il a fait savoir que les bénéficiaires du projet sont les acteurs agricoles impliqués dans la production, la commercialisation et la   transformation   des   produits alimentaires à titre individuel, ainsi que les petites et moyennes entreprises des chaînes de valeur des productions vivrières.

Le  projet  Agrifood  va  intervenir  en  synergie  avec d’autres projets financés par la  Banque mondiale,  notamment  le  projet  d’infrastructures pour le développement urbain et la compétitivité des agglomérations  secondaires (Piducas),  le  Projet  Emploi  et  Transformation  Économique (Pccet) et le Projet de Développement de la chaîne de valeur Intégrée du Cacao (Pdic) qui  visent  le  développement institutionnel de l’Of-fi ce d’aide à la Commercialisation  des  Produits  Vivriers  (Ocpv), la diversification économique  et  l’inclusion  des femmes dans les chaînes de valeur et la diversification des exploitations de cacao.

Source : Fraternité Matin

Les commentaires sont fermés.