Sport-Fif/La première victoire de Didier Drogba

Par Serge Armand Didi (SAD), journaliste

On peut le dire Didier Drogba revient de loin.  Hier dimanche il a déposé sa candidature à la Fif portée par des Ivoiriens venus en grand nombre, bravant le soleil de braise d’Abidjan et criant leur amour pour Didier Drogba. C’était l’hystérie! Comme ils avaient raison de jubiler ainsi parce que Didier Drogba revient de loin…

 

Cette fois il sera candidat, c’est sûr. Cela semblait impossible il y a des mois en arrière. Incertain. Être candidat, juste être candidat à été refusé à Drogba. Il n’avait pas le droit d’être en lice à plus forte raison prétendre au poste de Président de la Fif. Ils avaient tout verrouillé. Et Drogba est tombé dans le panneau.

Il courait ça et là, tournait en rond toutes les portes lui étaient fermées. Ses frères footballeurs l’ont renié sur le champ. Du moins ceux qui sont dans cette association d’anciens footballeurs. Se montrant plus virulents. Les autres candidats se sont partagés tous les parrainages. Ils ont empochés des parrainages dont ils n’avaient pas besoin. Ils en avaient déjà trop !

Mais ils ne voulaient pas en céder un petit peu pour que Drogba soit candidat. Et quand il a réussi en avoir quelques-uns, les mêmes ils ont créé la confusion en s’attribuant les parrains de Drogba. Et voilà l’affaire de double parrainage. Ils ont fait fort. Ils ont chassé les membres chargés d’organiser les élections qui ont démontré que Didier était éligible, insulté le président, un ancien ministre pour finalement porter plainte….

Une plainte qui a notre sens était  faite contre la candidature de Drogba. Sans compter que  Didier a été lynché par la presse aux ordres, c’est toujours le cas, pour avoir simplement voulu être candidat. Servir son pays.

Alors aujourd’hui on peut le dire c’est une première victoire de Didier Drogba, toujours combattif,  qui réussit à être candidat. Au grand désarroi de ses adversaires qui ne voulaient pas de lui-même comme simple candidat.  Ils estiment pourtant avoir tous les clubs acquis à leur cause.