Fête des femmes burkinabè à Daloa/ TOURÉ KATINAN: “si vous forcez vos filles à se marier, vous subirez la rigueur de la loi”.

Rémi DAPLE, Correspondant-Reporter Afriquematin.net

Nul n’est censé ignorer la loi, la loi doit être appliquée dans toute sa rigueur. C’est le combat quotidien des défenseurs des droits de l’homme.

Ce samedi 14 Mars 2020, lors de la fête des femmes burkinabè tenue à la place Gbêbanie de Daloa, Monsieur Touré Katinan, président la commission régionale des droits de l’homme du Haut Sassandra n’a pas dérogé à cette règle.
“Si vous forcez vos filles à se marier, vous subirez la rigueur de la loi” a-t-il dit.
Il ajouta que la place de la jeune fille se trouve à l’école.

Cette cérémonie de la femme en différée de la journée du 08 mars, avait regroupée plusieurs associations de femmes de la ville de Daloa. Une initiative de consolidation des liens entre les nations Ivoirienne et burkinabè, aux dires des organisateurs.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook