Exclusif: le témoignage émouvant de Serge Kassy (reggae) après l’évacuation sanitaire du Premier Ministre Amadou Gon à Paris

Serge Kassy, star ivoirienne de la reggae, très engagé politiquement et en exil depuis l’accession au pouvoir du régime Alassane Ouattara, rappelle ses liens avec le Premier Ministre Gon Coulibaly, récemment évacué sur Paris pour un contrôle médical. Dans cette intervention, l’artiste ivoirien lui rend hommage.  

Il y’a pratiquement bientôt 3 ans, que pris d’une crise respiratoire chez mon ami Christian, à Paris, je fus évacué à l’hôpital parisienne de la Salpetrière dans le 13ème Arrondissement. j’ai passé une semaine aux soins intensifs, remis d’aplomb par le professeur en charge de mon cas, on a maintenant pensé à me libérer pour aller passer ma convalescence à la maison, pour cela, il me fallut faire un dernier examen. le lendemain, pour être sûr que je peux rentrer sans problème.

Le lendemain matin, je suis transporté sur un fauteuil roulant, de l’étage ou j’étais, au rez de chaussé, ou se trouvait la salle d’examen, qui consistait à un examen physique, à l’aide de la machine.
Accompagné donc de l’infirmière qui poussait le fauteuil roulant, j’arrive enfin dans le dernier couloir qui tend juste à la salle d’examen médical. juste à l’approche de la salle, je dépasse une allée, et juste derrière moi j’entends SERGENT! je venait d’entendre la voix et l’appel d’AMADOU GON, alors ministre de l’agriculture. Je m’arrête, et il vient vers moi dans sa tenue de malade, le même que je portais, pour me demander qu’ est ce que j’avais,? Je lui ai répondu que j’avais eu un malaise respiratoire. Il m’encouragea à tenir bon, en disant que ça ira.

Au même moment, quelqu’un est venu m’appeler car c’était mon tour d’entrer dans la salle pour mon examen. Je lui ai même promis, attendant son tour pour une autre salle pour des soins, de le revoir juste après. Mon examen physique terminé et concluant, je sors pour retourner en chambre, c’est son homme de main qui était avec lui quand je rentrais, que j’ai vu arrêter juste devant l’autre salle, qui m’a dit que le ministre Amadou Gon était en salle. Je lui ai donc laissé un message, lui disant que je suis parti, et de bien se porter. C’était la dernière fois que je le voyais physiquement après mon départ de la Côte d’Ivoire.
La leçon à retenir, c’est que nous nous connaissons depuis très longtemps, dans les années 95 96, quand je me battais aux côtés des forces vives de l’opposition ivoirienne, dans le cadre du Front Républicain, qui avait été créé par le Front populaire ivoirien (Fpi), dirigé par son Secrétaire Général, le président Laurent Gbagbo, et son ami et frère, le Secrétaire Général du Rdr, le camarade Djeni kobena. Nous eûmes, dans ce cadre, à nous rencontrer et à nous côtoyer. C’est un aîné pour qui j’avais beaucoup de respect. Quand en son temps, j’étais au Plateau, je passais lui dire bonjour à ses bureaux logés à l’immeuble AIR AFRIQUE.

malgré donc cette rébellion, et ce choix politique qui nous a séparé, à ma vue dans la chaise roulante, et malade lui aussi, cela ne l’a pas empêché de me héler, pour s’enquérir de ma santé, car surpris de me voir en ce lieu.
Oui, en Côte d’Ivoire, à part Dramane, nous nous connaissons en détail, et en pièces détachées. Nous sommes tous des frères d’une même nation, que certains, à un moment donné de l’histoire de notre pays, ont oublié.
Il est donc important de le rappeler. En tout cas moi je ne l’ai pas oublié.
PROMPT RÉTABLISSEMENT AU PREMIER MINISTRE AMADOU GON…L’histoire est un témoignage.
Juste la voix de l artiste.

Serges Kassy…

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook