Document sans nom
AfriqueMatin TV Ivoire Dimanche La relève Dimanche Soir Guerres Info

Exclusif/Fpi : Un Expatrié formel : « Affi va se retirer et permettre au Fpi, d’aller en transition pour unifier le parti ».

Par Serikpa Djeckou De Sylva-Afriquematin.net

Prêtons-lui le nom « Mosere », par ce qu’il veut garder l’anonymat. C’est un expatrié politologue. Plus de 40 ans d’existence en Côte d’Ivoire.  Il y a travaillé dans plusieurs institutions et continue de servir le pays. C’est justement à ce titre qu’il désire garder l’anonymat.  Rencontré dans un grand restaurant de la place, il n’a pas hésité à échanger avec nous sur les problèmes politiques en Côte d’Ivoire. Ses analyses crues et quelques fois pointilleuses, il les a étalées devant nous, pendant une heure et demie.

Concernant le décès qui frappe le Fpi au plus haut niveau (allusion faite au décès d’Abou Drahamane Sangaré), il dira : « La seule issue qui reste, c’est qu’Affi va rendre le tablier de la présidence. Ce qui permettra au Fpi d’engager une transition, puis aller à l’unification du parti ; c’est la seule et véritable sortie honorable qui s’offre à lui », a-t-il soutenu. Selon ses argumentaires, la politique est une science. Et elle a ses règles : « A quoi bon d’engager un bras de fer avec celui qui n’est plus » ? S’est-il interrogé. Et il poursuit : « Se retirer de la présidence, c’est saluer la mémoire de Abou Drahamane Sangaré. Et Affi a le devoir de le faire. Rien d’autre. Cela est à son avantage », insiste-t-il.

Mieux, dans cette argumentation, il nous ramène aux résolutions des deux derniers congrès. L’un avec le camp Affi et l’autre avec le camp Sangaré : « Deux grandes résolutions ont été prises par chaque camp : « La réunification du Fpi ». Ce qui veut dire que cette réunification tenait à cœur les deux camarades», a encore insisté notre « Mosere », le politologue.

Concernant le cas « Mme Gbagbo », Mosere a été très précis : « Écoute bien les discours de Mme Gbagbo depuis sa libération. Dieu est au début, au milieu et à la fin. Elle ne cesse de parler de « Pardon », et cela est un autre point positif pour la réunification du Fpi », a-t-il indiqué. En lisant entre les lignes de la « Une » du quotidien « Notre Voie » de ce jour, proche d’Affi N’Guessan qui écrit : « Et si les morts scellent l’unité du Fpi », tout porte à le croire.

« Mosere », le politologue n’a pas occulté les autres dossiers politiques concernant la Côte d’Ivoire. La probable reprise du procès de Laurent Gbagbo et de Blé Goudé à la Cpi, la vie du Pdci avec les différentes stratégies de contre attaque d’Henri Konan Bédié pour « phagocyter » le pouvoir, le Rhdp avec Alassane Ouattara et son avenir, la place de Guillaume Soro dans cette nouvelle composition du microcosme politique ivoirien. Surtout, un Soro Guillaume de plus en plus « muet », mais un silence bruissant. Tous ces dossiers, ont été déballés par « Mosere ».  A suivre donc.

djeckoudesylva@gmail.com

Facebook