Excellence de soins /Des sages-femmes sortantes de la 28ème et 29ème promotion sensibilisées  

Par Démoyé Kouassi, Afriquematun.net

L’Association des Sages-Femmes Ivoiriennes (ASFI) accorde une place de choix à l’excellence de soins prôné par le gouvernement. Cela a été réitéré à travers une journée de sensibilisation sur la qualité de soins des sages-femmes sortantes de la 28ème et 29ème promotion.

«Améliorer la confiance entre les Sages-femmes et les mères dans le but d’accroitre la fréquentation des structures SONU/PF afin de réduire la mortalité maternelle, néonatale et infantile ».  C’est l’objectif de la journée de sensibilisation des sages-femmes sortantes de la 28ème et 29ème promotion avant leurs affectations. Organisée par l’Association des Sages-Femmes Ivoiriennes (ASFI), sous la supervision de la Direction des Soins Infirmiers et Maternels (DSIM), cette activité qui a pour thème « Humanisation des Soins sur toute l’étendue du territoire pendant cette pandémie à Covid-19 », s’est tenue le mardi 9 février 2022 au foyer polyvalent sis à Vridi.

Dr Django Claudine, Directrice des soins infirmiers et maternel (Dsim) s’est réjouie de cette initiative et a exhorté les sages-femmes en instance d’affectation à se faire encadrer par leurs ainées et surtout à pratiquer l’amour «  Dans tout métier, il est important de se référer aux anciens. Soyez humble et accepter de vous faire encadrer. Soyez des modèles, amis de la communauté. Ce métier ne peut être exercé sans amour. Alors, je vous prie d’exercer ce métier avec cœur. Aussi, l’amour ne règne pas entre vous. Soyez solidaire. Soutenez-vous. Aimez-vous les unes les autres. Je compte sur vous. C’est ainsi, qu’on pourra mettre fin aux décès maternels évitables », a-t-elle conseillé. Avant de prendre l’engagement de les accompagner à être des sages-femmes modèles. « Quelques soit l’endroit où vous serez affecté, l’Asfi et la Dsim vous suivront pour que vous puissiez relever les défis sur le terrain », a insisté Dr Django Claudine.

Mme Awa Diallo, présidente nationale de l’Asfi, a, pour sa part fait savoir que  cette activité a été initiée pour offrir la qualité des soins aux sages-femmes sortantes. « Les sages-femmes, maillons essentiels du système sanitaire pour l’amélioration des indicateurs de santé maternelle, néonatale et infantile sont décriées, voire fortement critiquées par les utilisateurs de leurs prestations. Les plaintes fréquentes portent essentiellement sur la qualité des soins délivrés,  l’humanisation des soins, le retard ou l’absence de personnel. C’est pour faire face à ce tableau peu reluisant pour la sage-femme que l’Asfi a inscrit dans son plan stratégique quinquennal 2021-2025 l’excellence de soins », a expliqué la présidente nationale de l’Asfi.

Mme N’Drama Charlotte, secrétaire générale de l’Asfi a saisi l’occasion pour sensibiliser ses cadettes qui n’ont pas encore reçu les doses du vaccin de la COVID à se faire administrer immédiatement afin d’éviter les risques de contamination. « Faites-vous vacciner. Car le professionnel de santé ne fait pas de tris. Vous avez pour obligation de prendre soin des patientes contaminées ou non », a-t-elle exhorté.

Mme Oulai Philomène, présidente de l’Ordre des sages-femmes et d’autres sages-femmes ont pris part à cette journée.