Evariste Méambly, cet « étrange » politicien aux trois visages.

Mari-Pascal (Coll. depuis le Bénin)- Afrique Matin.Net 

La politique est l’art ou la manière de diriger, en vue du bien commun, toutes les activités d’une société. Cette définition invite à se rendre compte de la pertinence de l’activité politique dans la société qui consiste à se consacrer aux intérêts, au bien-être des populations et au développement de sa zone d’influence. Sous nos tropiques, la politique est toute autre chose. Pour bien de personnes se réclamant de ce noble métier, la politique est devenue un moyen certain d’enrichissement et de promotion personnels. C’est le cas du député Évariste Méambly décrété, par un confrère (Ivoire Soir), « Super Ebony des politiciens caméléons de Côte d’Ivoire » à raison de ses « métamorphoses » politiques incessantes. Avec lui, la politique n’est plus un bien au service des autres mais de soi-même sans trop se soucier de ses propres convictions. A combien de reprises a-t-il retourné sa veste sans se fier aux populations dont il porte mandat pour parler à leur nom? De militant du PDCI, il est passé à la « LMP » pour mener campagne contre son propre parti. Parti en exil, suite à la crise post-électorale, il revient au pays et re-pose ses valises au PDCI. Devenu député, il effectue un voyage à Daoukro en vue d’annoncer au président Henri Konan Bédié de son intention de créer un groupe parlementaire non RHDP. Aujourd’hui, Évariste Méambly se retourne encore contre son parti d’origine pour s’incliner devant le RHDP unifié. Comme un prédateur politique qui veut s’attirer les regards bienveillants de sa nouvelle conquête, il trouve mieux de se livrer à des pasquinades absurdes du genre: « Le président Ouattara a perdu avec Soro un fils au Nord et a gagné avec moi un fils à l’ouest». Mais en réalité, quel avantage peut-on tirer d’une telle attitude qui frise la tontine politique? Quelle crédibilité peut accorder à un homme crédité de plusieurs divorces par sa nouvelle belle-famille? Nous étions à une rencontre politique, quand un confrère, parlant de lui s’est écrié: « qu’il est vraiment étrange ce politicien aux trois visages »