Election Municipales à Yopougon: le Maire Gilbert Kafana en roues libres

Par MORRYS OUAYOU T. – Afrique Matin.Net

Le vendredi 05 Septembre 2018 dernier, le Ministre Gilbert KAFANA KONE, actuel locataire de la Mairie de Yopougon, était en meeting dans différents quartiers de la plus grande commune de Côte d’Ivoire.

Il est 15 heures 53 minutes quand le cortège du candidat Gilbert KAFANA KONE arrive au quartier Port-Bouët 2. C’est une foule en liesse infranchissable de la Communauté Odienneka de Yopougon composée de Chefs traditionnels et leur notabilité, plusieurs associations de femmes Odienneka (Km17, Bougounisso, Port-Bouët 2…) et de jeunes, qui le reçoit.

Le Chef de la communauté odienneka de Yopougon, le Doyen FAH TOURE, a rassuré le Ministre Gilbert KAFANA KONE en ces termes : « Monsieur le Maire, hier, nous étions des ennemis. Mais aujourd’hui, nous sommes des amis. Et de très grands amis. C’est pourquoi j’ai pris l’engagement personnel de mettre à ta disposition des jeunes, des femmes et des hommes capables d’assurer ta victoire.

Et je donne rendez-vous à tous au soir du 13 Octobre 2018 pour confirmer que lorsque nous disons oui, c’est oui! Nous ne savons pas trahir. Seulement, j’invite tous à être vigilants et à ne pas sous-estimer les autres adversaires. Travaillons dur pour que le Maire Gilbert KAFANA KONE garde son fauteuil au soir du 13 Octobre 2018. Et pour vous confirmer que nous sommes avec vous, Monsieur le Ministre, la communauté Odienneka de yopougon vous offre ce présent symbolique : Un basin Guèzmé ».

L’Honorable Député KONATE IBRAHIM qui a pris la parole au nom de tous les Députés d’Odienné, a confirmé au Maire KAFANA GILBERT leur soutien sans faille pour la victoire du 13 Octobre 2018 au soir.

Des notes d’allégresse ont été servies par les Divas AFFOU KEITA et MAM MISS, le groupe SOLUTION “DIDADI” et le GOUMBE de Port-Bouët 2.

Le Ministre Gilbert KAFANA KONE a tenu à remercier toutes les populations des différents quartiers de Yopougon visitées ce jour : KOWEIT, TOITS-ROUGES, BANCO 2, SIKASSO, Quartier AMONDJI, PORT-BOUËT 2 …, passant en revue toutes les actions de développement opérées dans la commune depuis sa prise de fonction jusqu’à ce jour. Pour le bien-être de tous. Ce qui lui a valu d’être félicité par le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA.

 A tous, le Maire Gilbert KAFANA a tenu les mêmes propos suivants: « Nous ne sommes pas venus vous dire ce que nous allons faire si vous nous votez encore pour un deuxième mandat. Après cinq ans, vous avez vu ce que nous avons fait à Yopougon. Et ceci n’est rien par rapport à ce qui reste à faire. Seulement, pour nous, il faut qu’il y ait la Paix en Côte d’Ivoire pour que nous travaillions ensemble. Il ne doit plus avoir de différence entre le nord et le sud, entre l’est et l’ouest, et le centre. Tous les Ivoiriens doivent se mettre ensemble pour bâtir une nation plus moderne.

Où jeunes, femmes et hommes arrivent à vivre comme il se doit. C’est pourquoi, mon réel combat aujourd’hui est de voir tous ceux qui sont encore en prison libérés d’ici peu. Nous devons tous nous retrouver pour parler développement, économie. Nous avons un Pays très riche. Si nous nous mettons ensemble, nous allons réaliser des exploits extraordinaires. Ce que je dis n’est pas une fable.

Vous voyez vous-mêmes ce que nous avons fait de Yopougon. Tous ceux qui viendront ici dans deux ans vont se perdre ; parce qu’ils ne reconnaîtront pas leur commune. Je suis à votre disposition, et je vous attends le samedi 13 octobre 2018. Donnez-nous la victoire, renouvelons notre contrat de cinq ans, et c’est vous qui en serez les grands bénéficiaires. Voici le message que j’avais pour vous ce jour ».

Ainsi, les populations de Yopougon satisfaites du bilan du Maire Gilbert KAFANA KONE, se disent prêtes et déterminées à lui accorder un deuxième mandat le samedi 13 Octobre 2018 pour lui permettre d’achever son programme de développement. Au vu de cette réalité sur le terrain, peut-on affirmer que la victoire est déjà acquise pour le Maire sortant, le Ministre Gilbert KAFANA KONE, avant même les élections ?

Comparer

Facebook